Accueil > Documentation > Culture > Radio-Télévision > Carol Iancu : Alexandre Safran, portrait d’un sage du judaïsme

Carol Iancu : Alexandre Safran, portrait d’un sage du judaïsme

Victor Malka recevait Carol Iancu dans son émission "Maison d’études" du dimanche 19 septembre 2010 sur France-Culture pour parler du grand rabbin Alexandre Safran, qui en plus de son rôle dans la communauté juive, fut un partenaire actif du dialogue inter-religieux.

Il a reçu en 2001 le prix de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France.

Alexandre Safran, né le 12 septembre 1910 à Bacau (Roumanie) et décédé le 27 juillet 2006 à Genève, fut grand rabbin de Roumanie à partir de 1939, y compris la Seconde Guerre mondiale où il contribua activement à sauver de nombreux juifs, jusqu’en 1947.
Chassé par le pouvoir communiste en décembre 1947, il gagne Genève où il est nommé grand rabbin de Genève en 1948 et le restera pendant plus d’un demi-siècle.
Très tôt, il s’est engagé dans le rapprochement judéo-chrétien dont il a été un des précurseurs. Il a participé notamment à la conférence de Seelisberg en 1947 au cours de laquelle les bases nouvelles de ce dialogue ont été jetées. Il a aussi entretenu des relations suivies avec le nonce Angelo Roncalli, futur pape Jean XXIII. Durant le Concile Vatican II, le cardinal Augustin Bea, représentant le secrétariat romain pour l’unité chrétienne, rendra à plusieurs reprises visite au grand-rabbin de Genève.
Il a rencontré le pape Jean Paul II à Rome, visite au cours de laquelle le pape déclarera, en parlant des juifs : "Vous n’êtes pas seulement nos frères aînés, mais vous êtes aussi nos frères aimés."

écouter en ligne ou télécharger (avec itunes) :
Site de France-Culture

Ou lien direct vers l’émission

Carol Iancu est, entre autres fonctions, professeur d’histoire contemporaine à Montpellier, Université Paul-Valéry.
Il est également président de l’AJCF de Montpellier.
Il est l’auteur de deux ouvrages sur Alexandre Safran :
- Alexandre Safran et la Shoah inachevée en Roumanie. Recueil de documents (1940-1944), Bucarest, Hasefer, 2010, 607 p.
- Alexandre Safran. Une vie de combat, un faisceau de lumière, Montpellier, Université Paul Valéry, 2007, 318 p. (et 32 p. d’illustrations) (Collection Sem, n°13).