Accueil > Documentation > Culture > Radio-Télévision > "Langue sacrée, langue parlée" : éloge filmé de l’hébreu

"Langue sacrée, langue parlée" : éloge filmé de l’hébreu

Un film de Nurith Aviv, 1h20, 2008
Le vendredi 16 juillet à 20h40 sur KTO, rediffusions, DVD et en ligne

L’hébreu qui, pendant des siècles, fut langue sacrée pour les juifs de la diaspora, est devenu, par volonté politique, une langue parlée au quotidien dès le début du XXe siècle. Ce film pose les questions de la transmission, de l’oubli et du refoulement de la langue.
En France (et en particulier chez les membres de l’AJCF) quand on souhaite commencer l’étude de l’hébreu, on se demande : faut-il commencer par l’hébreu biblique ou moderne ? Le sujet est aussi une question pour les intellectuels israéliens. Ce film vous aidera peut-être à comprendre qu’il s’agit d’une seule et même langue qui a évolué depuis plus de 2000 ans.

Le vendredi 16 juillet à 20h40 sur KTO

Rediffusions : samedi 17 juillet 0h40 et 3h25 ; dimanche 18 juillet 17h00 ; lundi 19 juillet 09h20 ; mardi 20 juillet 7h50 ; mercredi 21 juillet 3h10 ; vendredi 23 juillet 16h00

En ligne sur le site de KTO

- Le site officiel du Film et de la réalisatrice : http://nurithaviv.free.fr
Avec le texte (pdf) du film, des adresses de librairies pour acheter le DVD non commercialisé dans les circuits habituels
- Pour commander le DVD : http://www.lesfilmsdici.fr/accueil.htm

Présentation complete :
L’hébreu qui, pendant des siècles fut langue sacrée pour les Juifs de la diaspora, est devenu, par volonté politique, une langue parlée au quotidien dès le début du 20ème siècle. Qu’est-ce qui a été préservé, qu’est-ce qui a été oublié, ou refoulé, qu’est-ce qui demande à resurgir ? Des écrivains et artistes, nés en Israël, tentent de décrire leur relation à la dimension historique et religieuse de l’hébreu. La voix des uns résonne dans celle des autres, les paroles s’éclairent mutuellement, se contredisent parfois : aucune version ne s’impose. Le film traite du poétique et du politique, du religieux et du laïque. Il pose des questions qui ne sont pas sans pertinence dans d’autres contextes. Toutes les langues modernes et apparemment laïques ne sont-elles pas imprégnées de siècles d’histoire religieuse dont elles portent encore les marques ?

Jadis chef-opérateur de films réalisés par Agnès Varda, Jacques Doillon ou Amos Gitaï, Nurith Aviv s’est mise depuis 1989 à réaliser des documentaires sur la transmission, l’abandon, la perte. Elle prolonge aujourd’hui une réflexion sur la langue, entamée avec D’une langue à l’autre où des poètes, chanteurs, écrivains, confiaient leur relation entre la langue de leur enfance et l’hébreu ? Dans Langue sacrée, langue parlée, ils sont treize (écrivains et artistes, parmi lesquels Haïm Gouri, Etgar Keret, Orly Castel-Bloom) à définir leur relation personnelle à l’hébreu, qui fut langue sacrée pendant des siècles pour les juifs de la diaspora et qui, par volonté politique, est devenu une langue parlée au quotidien depuis le début du XXe siècle.

Information complémentaire : Les villes saintes : Jérusalem

Toujours sur KTO cette semaine, un documentaire d’1h05 de 2006 d’Alvaro Palanga dans la série "Les villes saintes"

Le mercredi 14 juillet 20h40 et rediffusions : jeudi 15 juillet 01h10 et 18h40 ; vendredi 16 juillet 10h30 ; samedi 17 juillet 17h00 ; dimanche 18 juillet 07h30 ; mardi 20 juillet 13h10 et mercredi 21 juillet 16h00

Retour sur l’histoire de Jérusalem, cité du Dieu unique, berceau du christianisme, et incontestable carrefour des civilisations, des peuples et des religions.

Pour information : pas vu