Accueil > Documentation > Judaïsme et christianisme > Lectures juives et chrétiennes de la Bible > Job : Une lecture juive et une lecture chrétienne

Job : Une lecture juive et une lecture chrétienne

Deux interventions au groupe de dialogue judéo-chrétien de Montréal le 6 juin 2012 au Temple Emanu-el-Beth Sholom, par Sylvia Ayelet Assouline, juive québécoise d’origine marocaine, et Jean Duhaime, catholique.

 Sylvia Ayelet Assouline : L’attitude de Job face à Dieu et aux hommes dans l’interprétation juive

Communication présentée à un groupe de dialogue judéo-chrétien au Temple Emanu-el-Beth Sholom de Montréal le 6 juin 2012. Sylvia Ayelet Assouline, juive québécoise d’origine marocaine, a fait carrière dans l’enseignement. Auteure de manuels scolaires, de sept pièces de théâtre et de nombreux articles parus dans La Voix Sépharade et la Tribune Juive. Elle est impliquée activement dans les activités culturelles francophones de la Bibliothèque publique juive de Montréal et est déléguée par la Communauté Sépharade Unie du Québec (CSUQ) auprès du Dialogue judéo-chrétien de Montréal.

Le livre de Job relève du tragique, du deuil, du Mal, de la souffrance et des réactions de Job par rapport à tous ces éléments. Le judaïsme étant plutôt une exaltation de la vie, ce livre ne joue aucun rôle dans la liturgie synagogale.

Les seuls moments où ce texte est cité ou médité, c’est lors des enterrements et le 9 Av, date du calendrier hébraïque qui commémore la destruction des deux Temples à Jérusalem. Il s’agit toutefois d’un texte très riche, que les juifs ont judaïsé, les chrétiens ont christianisé, les musulmans ont islamisé et, ajoute Pierre Assouline « les poètes ont poétisé… Nul n’a jamais réussi à en exténuer le sens car il est inépuisable ». C’est donc avec beaucoup d’humilité que je vais tenter de répondre à la question posée, à savoir « L’interprétation juive de l’attitude de Job face a Dieu et face aux hommes ».

Pour ce faire, je vais procéder de la façon suivante : 1) résumer brièvement le livre en suivant sa structure qui elle-même ajoute un mystère au livre et au personnage de Job ; 2) analyser certains thèmes abordés par Job concernant Dieu et les hommes et déterminer à l’aide des commentaires midrachiques et talmudiques l’interprétation juive de ces éléments ; 3) faire ressortir ensuite, le message d’ensemble de ce texte, toujours dans la perspective juive et ce que cela signifie pour le Juif d’avant et d’après la Shoah.

Lire l’ensemble du texte sur le site JCRelations.net

 Jean Duhaime : Job face à son Dieu. Une lecture chrétienne

Intervention au Dialogue judéo-chrétien (Temple Emanu-el-Beth Sholom, Montréal, 6 juin 2012). Jean Duhaime enseigne l’interprétation biblique à l’Université de Montréal et est responsable de la section francophone de Relations judéo-chrétiennes.

Lorsqu’on observe l’attitude de Job envers Dieu on peut voir se dessiner un changement majeur. Job est un homme « intègre et droit, craignant Dieu et s’écartant du mal » (1,1.8 ; 2,3). Mais c’est aussi un homme inquiet qui agit par peur du « châtiment de Dieu » (31,23). Devant les malheurs qui lui arrivent, il en vient à considérer Dieu comme un ennemi qui le harcèle sans raison. Lorsque Dieu se manifeste enfin, la contemplation admirative de Job l’amène à entrer dans une autre forme de relation à Dieu et à son prochain.

On nous a proposé de traiter de l’interprétation juive et chrétienne de « l’attitude de Job face à Dieu et face aux hommes ». Comme il est difficile d’étudier les deux simultanément, je me concentrerai sur la première. Il me semble aussi qu’il faut parler non pas d’une mais de plusieurs attitudes de Job face à Dieu, puisqu’il y a des transformations dans la manière dont Job se situe par rapport à Dieu au fil du récit et des discussions.

Je préciserai donc d’abord le concept d’ « attitude » et je rappellerai brièvement le contenu et le plan du livre de Job. L’essentiel de mon exposé sera une exploration des diverses sections du livre de Job sous sa forme actuelle, pour y repérer les principales attitudes du héros face à Dieu et leurs transformations les plus notables. J’évoquerai en terminant ce que ces attitudes et leurs transformations suggèrent aux chrétiens d’aujourd’hui.

Lire l’ensemble du texte sur le site JCRelations.net