Accueil > Documentation > Culture > Lectures > Livres > « La trilogie berlinoise » de Philip Kerr

« La trilogie berlinoise » de Philip Kerr

Volume qui regroupe les trois romans policiers publiés séparément dans les années 1990 L’été de cristal ; La pâle figure ; Un requiem allemand

En ces temps où on compare facilement Israël ou les juifs aux nazis sans savoir de quoi on parle, il est bon de lire ces excellents romans policiers dont les intrigues se situent dans l’Allemagne de l’avant et après deuxième guerre mondiale.

1015 pages, janvier 2010, Collection : Le Livre de Poche Policier, 9 €

Présentation de l’éditeur : Publiés pour la première fois entre 1989 et 1991, L’Été de cristal, La Pâle Figure et Un requiem allemand ont pour toile de fond le IIIe Reich à son apogée et, après la défaite, l’Allemagne en ruine de 1947. Bernie Gunther, ex-commissaire de la police berlinoise, est devenu détective privé. Désabusé et courageux, perspicace et insolent, Bernie est à l’Allemagne nazie ce que Philip Marlowe est à la Californie de la fin des années 1930 : un homme solitaire, témoin de son époque. Des rues de Berlin " nettoyées " pour offrir une image idyllique aux visiteurs des Jeux olympiques à celles de Vienne la corrompue, Bernie enquête au milieu d’actrices et de prostituées, de psychiatres et de banquiers, de producteurs de cinéma et de publicitaires. La différence avec un film noir d’Hollywood, c’est que les principaux protagonistes s’appellent Heydrich, Himmler et Goering....

Biographie de l’auteur : Né en 1956 à Édimbourg, Philip Kerr a fait ses études de droit à l’université de Birmingham. Il a travaillé dans la publicité et comme journaliste free-lance avant de se lancer dans l’écriture de fictions. Auteur d’une dizaine de romans traduits en vint-cinq langues et de nombreux scénarios, il vit actuellement à Londres

Philip Kerr a publié deux autres romans avec le même héros, sur les suites de la guerre et les méfaits des nazis qui en ont réchappé :
-  La Mort, entre autres  : 1949. Munich rasée par les bombardements et occupée par les Américains se reconstruit lentement ...
-  Une douce flamme (vient de paraître en 2010) : En 1950, lorsque Bernie Gunther débarque à Buenos Aires sous un nom d’emprunt, Hitler a certes disparu, mais la ville est infestée d’exilés nazis qu’anime encore cette « petite » flamme. Et ce ne sont pas les moindres, qui ont reconstitué en Argentine leurs réseaux et leurs pratiques.

La presse en parle :
- L’Express : A Berlin, avec Philip Kerr, Par Marianne Payot, publié le 09/06/2010
- Le Point : Dans le Berlin de Philip Kerr par François-Guillaume Lorrain, Publié le 01/06/2010

Commentaire de la Webmestre : je viens de lire la trilogie berlinoise. C’est d’abord un très bon roman policier, vif, sans temps morts, des rebondissements, du suspens, de la psychologie. Mais c’est aussi un livre qui donne froid dans le dos, une autre façon de se plonger dans l’histoire de l’Allemagne nazie de 1936, 1938 puis dans l’après-guerre en 1947, à Berlin et Vienne. La description est sans complaisance, le détective n’est pas nazi, il cherche juste à rester en vie mais est très critique sur ce qu’il vit et fait. A lire par tous ceux qui veulent apprendre ou réviser cette période de l’histoire avec un très bon roman policier : Pour après avoir envie d’en savoir plus avec des ouvrages d’histoire.