Accueil > Documentation > Formations > Hébreu > Apprendre l’hébreu > Introduction à l’hébreu biblique de Thomas O. Lambdin traduite en français par François Lestang et Corrigés des exercices par François Lestang

Introduction à l’hébreu biblique de Thomas O. Lambdin traduite en français par François Lestang et Corrigés des exercices par François Lestang

La traduction française de l’Introduction à l’hébreu biblique, méthode proposée par Thomas O. Lambdin en 1971, est parue en 2008, traduction réalisée par François Lestang.
À la demande des étudiants et avec leur aide, François Lestang publie à présent les corrigés de tous les exercices de cette méthode, qui n’en comportait pas.

A lire :
- présentation
- recension
- un avis très personnel

François Lestang est prêtre à la communauté du Chemin Neuf, docteur en Écriture Sainte depuis janvier 2011, il enseigne l’hébreu biblique et le Nouveau Testament à la Faculté de Théologie de l’Université Catholique de Lyon depuis 2005, est directeur du CCEJ (Centre Chrétien pour l’Étude du Judaïsme) et membre actif de l’Amitié Judéo-Chrétienne de Lyon.

 Présentation

Introduction à l’hébreu biblique de Thomas O. Lambdin

traduction française de François Lestang
Editeur : PROFAC Publié le 30 janvier 2008 ; 314 p. - 40 €

Rappel  : Dossier "Apprentissage de l’hébreu"

Le professeur Thomas O. Lambdin est un des meilleurs spécialistes actuels des langues sémitiques et égyptiennes. Il a conçu cette introduction à l’hébreu biblique à Harvard (États-Unis), après de nombreuses années d’enseignement ; elle est utilisée dans bien des universités anglo-saxonnes, à l’Institut Biblique Pontifical de Rome et dans de nombreux séminaires. Traduite dans de nombreuses langues, le public francophone peut en disposer depuis 2008 grâce à François Lestang.

Le but est, qu’après les 55 leçons de cette méthode, l’étudiant puisse traduire lui-même des passages en prose de la Bible hébraïque.
Cette méthode utilise une approche grammaticale systématique comme Wiengreen par exemple, contrairement à d’autres qui proposent (comme Danielle Ellul) une approche directement par les textes de la Bible.
Elle propose néanmoins dans la partie exercices des lectures bibliques à partir de la leçon 17, véritables extraits de la Bible à partir de la 23, versions simplifiées pour n’utiliser que les notions déjà étudiées pour les textes des leçons 17 à 23.

Introduction à l’hébreu biblique (Thomas O. Lambdin) : Corrigés des exercices par François LESTANG

Éditions Profac, Publié le 1 février 2011,110 p. - 10 €

À la demande des étudiants et avec leur aide, François Lestang publie à présent les corrigés de tous les exercices de cette méthode, qui n’en comportait pas.
C’est un complément très utile, pour ne pas dite indispensable, à cette méthode car il est quasiment impossible de traiter tous les exercices en cours ou sous forme de devoirs écrits, il permet donc à l’étudiant qui fait des exercices supplémentaires, et il y en a beaucoup, de s’auto-corriger et donc de progresser.
Les paradigmes du verbe régulier pour les sept conjugaisons principales de l’hébreu complètent ce précieux outil de travail.

 Recension de Maurice Autané dans les Cahiers Évangile de l’année 2008

© 2010 S.B.E.V. et ISCAM-production
Source : http://www.bible-service.net/site/889.html

L’introduction élaborée par le professeur américain Lambdin en 1971, à Harvard, est enfin disponible en français 37 ans après sa publication ! Un grand merci à F. Lestang et à Profac Lyon. Tous ceux qui ont appris l’hébreu par son intermédiaire - et ils sont nombreux - s’en réjouiront. Elle est d’une efficacité indéniable. Les grammaires et méthodes françaises sont plus thématiques. Ici, l’étudiant part du niveau zéro de la langue à la leçon 1 pour parvenir à lire et à traduire la Bible hébraïque sans trop de difficulté à la leçon 55. Comment ?
D’abord, par une approche progressive et logique. Chacune des 55 leçons aborde un point de grammaire. Des exercices d’application (versions et thèmes) sont proposés à la fin de chaque leçon et toutes les phrases hébraïques sont tirées de la Bible. Enfin, une liste de vocabulaire - à mémoriser - reprend les mots nouveaux de la leçon. Les leçons suivantes reviennent sur les points de grammaire et le vocabulaire vus précédemment, pour une assimilation totale. Ensuite par une approche systématique. Cette introduction couvre l’ensemble des formes présentes dans la Bible hébraïque. À ce titre, l’usage du livre requiert de la ténacité. Certes, il permet d’assimiler le vocabulaire et la grammaire de l’ensemble des formes présentes dans la Bible hébraïque, mais en 55 leçons de plus en plus ardues. Le principe est que l’étudiant ne passe pas à une leçon sans avoir maîtrisé le vocabulaire et la grammaire de la précédente.

Il existe à mon sens quelques limites à la méthode, qui tiennent à son usage, et non à son contenu. J’en signale deux. D’une part, l’apprentissage progressif et systématique de la méthode requiert de la volonté, de la patience, et un temps de travail conséquent (compter en moyenne 2 à 3 heures de travail par leçon), difficiles à conserver sur le long terme si l’on travaille seul. Un travail en groupe permet de surmonter les découragements passagers. D’autre part, on ne trouve pas ici de corrigé des exercices, ce qui pourrait dissuader une utilisation solitaire du livre. Signalons qu’un tel corrigé existe, mais en anglais (H. G. M. Williamson, Annotated Key to Lambdin’s Introduction to Biblical Hebrew, Old Testament Guides, Sheffield Academic Press, 1987). Espérons qu’il sera un jour traduit. (NDLR : c’est fait, voir plus haut)

Notons enfin que, à l’instar de la plupart des grammaires et méthodes de l’hébreu biblique, on trouve, à la fin de l’ouvrage, des annexes récapitulant l’ensemble de la grammaire par tableaux, ainsi qu’un glossaire basique français-hébreu et hébreu-français.

Pour résumer, si vous êtes fermement décidés à maîtriser l’hébreu biblique, en y consacrant du temps et de la régularité, la méthode de Lambdin constitue un investissement que vous ne regretterez nullement.

Niveau de difficulté : exigeant

 Un commentaire très personnel

Ayant étudié l’hébreu biblique avec la méthode de Lambdin et ... François Lestang, je voudrais faire quelques remarques d’une étudiante pas très douée mais ayant réellement utilisé cette méthode en partant de zéro ou presque, contrairement à ceux qui en font des recensions ou la choisissent comme méthode pour leurs élèves et qui connaissent donc déjà l’hébreu et ont une vision différente.

Pour ces dernières personnes, ce livre a beaucoup de qualités : elle est très complète et remplace souvent en mieux des grammaires plus anciennes, mal imprimées. Notons la qualité de l’édition : bien que de petite taille, les caractères hébraïques sont parfaitement lisibles grâce au choix de la police et à la qualité de l’impression ce qui est loin d’être le cas d’autres méthodes.

La méthode de Lambdin a trois défauts majeurs à mon avis, et François Lestang n’y est pour rien puisqu’il a dû respecter scrupuleusement le texte original anglais :

- L’usage excessif de la translittération (écriture de l’hébreu en lettres latines) : si vous suivez scrupuleusement la méthode, vous n’avez pas vu l’ensemble de l’alphabet (consonnes et voyelles) avant la leçon 6 ! Mais vous avez appris tout sur l’article, beaucoup sur le nom, l’adjectif, et bien plus, ainsi que 6 listes de vocabulaire. Comment apprendre l’hébreu sans savoir le lire ? En utilisant la translittération. Résultat : vous vous habituez à la translittération, présente dans le livre jusqu’à la dernière leçon, et à la fin, vous connaissez beaucoup d’hébreu mais vous ne savez pas lire ! Quelle tristesse, et quel manque de respect pour le texte sacré que d’entendre les étudiants, après 2 ans d’hébreu très intensif (cf la recension ci-dessus), déchiffrer, massacrer le texte de la Bible qu’ils sont si contents de traduire.
Le remède : apprendre à lire avant d’attaquer la méthode pour lire directement en hébreu sans tenir compte de la translittération. Et pour cela, vous pouvez utiliser le CD-Rom Mr Iceberg ou prendre une méthode d’hébreu moderne avec CD audio ou suivre un cours d’hébreu moderne.

- Les paradigmes des verbes : ils sont conjugués non pas comme nous en avons l’habitude en France de la 1ère à la 3ème personne mais de la 3ème à la 1ère. C’est très perturbant, cela introduit une difficulté supplémentaire. La raison donnée : on nomme les verbes hébreux par leur forme à la 3ème personne du singulier du passé (ou accompli en hébreu biblique). Je n’en connais pas l’origine mais c’est un mauvais argument, et un usage ... chrétien ! J’ai eu la chance de faire un stage d’hébreu avec une enseignante juive et israélienne, elle nous enseignait les verbes dans l’ordre habituel. Prenez également les traductions en français du Talmud par Adin Steinsaltz : à la fin, vous trouvez les paradigmes des verbes araméens conjugués également dans l’ordre habituel, de la 1ère à la 3ème personne. La méthode Assimil et bien d’autres méthodes d’hébreu moderne utilisent également l’ordre habituel.
Un remède  : trouver les verbes ailleurs, dans un autre manuel, auprès d’un étudiant qui a ce trésor ou faire vous-même vos tableaux de verbes (plus long et difficile mais excellent exercice)

- Un dernier défaut : la méthode ne s’intéresse qu’à l’hébreu biblique au sens le plus strict. Elle ne donne par exemple que les formes verbales attestées dans la Bible, or l’hébreu ne s’est pas arrêté à la Bible et dans textes postérieurs, des textes rabbiniques, le Midrash par exemple, d’autres formes des mêmes verbes existent. Il est dommage de donner des tableaux de verbes avec des trous, surtout si les formes manquantes existent en hébreu en dehors de la Bible.

Conclusion : L’Introduction à l’hébreu biblique de Thomas O. Lambdin est un excellent outil pour qui veut travailler la Bible en hébreu, mais il n’est pas un livre d’initiation à l’hébreu, c’est à mon avis le principal problème car il est souvent utilisé comme tel.

Si vous devez commencer l’hébreu dans un cours utilisant cette méthode, apprenez à lire avant, et pourquoi pas faites un peu d’hébreu moderne.
En revanche, si vous connaissez déjà l’hébreu moderne et cherchez les spécificités de l’hébreu biblique, ou si vous avez fait de l’hébreu, même biblique, il y a longtemps et que vous voulez vous y remettre, ce livre sera un bon compagnon, surtout qu’il est maintenant accompagné des corrigés des exercices.

RV