Accueil > Menu > Les fêtes > Documentation > Judaïsme et christianisme > Fêtes juives > Mois de Tichri > Souccot


Souccot


Quelques aspects de la fête des Soukkot d’après la littérature rabbinique

Article de Pierre LENHARDT, nds, paru dans la revue RENCONTRE, N° 62, 3e trimestre 1979.

La fête de Soukkot, c’est-à-dire des Tentes, Tabernacles, Huttes ou Cabanes, - « soukkah » (pluriel : « soukkot » signifiant « cabane » construite pour soutenir un toit protecteur (« sekak ») contre la chaleur du soleil) -, est la troisième et dernière fête de pèlerinage de l’année juive. Soukkot est, de ce fait, l’aboutissement et aussi, nous le verrons, le point culminant d’une année des pèlerinages qui prend son départ à la Pâque et qui reçoit à la Pentecôte, « conclusion » de la Pâque, son orientation définitive. La « fête des Soukkot>, ainsi appelée par la Bible (Lv 23, 34 ; Dt 16,16) qui la connaît aussi comme « fête de la récolte d’automne » (Ex 23,16), porte, dans la Tradition d’Israël, d’autres noms significatifs : la prière juive la célèbre comme « le temps de notre joie » ; la littérature rabbinique, reflétant elle aussi la foi mosaïque du peuple enseigné par ses maî­tres pharisiens, la nomme « la Fête » tout court, c’est-à-dire la Fête par excellence.

Suite

Souccot, fête de la fragilité

Tichri, le premier mois de l’année biblique et liturgique, nous fait passer sans transition de l’austérité de Roch hachana et de Yom Kippour à la fête de Souccot (= des cabanes).

Comme les Hébreux au sortir de l’Egypte et de ses monuments, nous quittons – pour sept jours - la solidité de la maison pour une soucca de bois et de toile (Lév. 23, 42-43) où nous prendrons les repas et dormirons - autant que faire se peut sous certains climats.

Suite

Souccot

סכות

En 5780 (2019), Souccot se célèbre du 14 octobre (donc commence la veille au soir) et se termine au 21 octobre, avant Simhat Torah le 22 octobre.

Suite

Succot 2012 à Jérusalem en images

Certes, il y a des règles pour construire une soucca : Elle doit être cubique, ses parois doivent être stables (en dur ou en tissu bien tendu), son toit est composé de feuillages et de branchages, à travers lesquels il est possible de voir les étoiles du ciel. Mais quand on se promène à Jérusalem pendant la fête de Souccot, on en voit de toutes les couleurs et de tous les styles :
Le reportage photo d’un envoyé spécial à Jérusalem pour l’AJCF !

Suite