Accueil > Documentation > Formations > Hébreu > Apprendre l’hébreu > Apprendre l’hébreu (dans le cadre de l’AJCF) : Introduction

Apprendre l’hébreu (dans le cadre de l’AJCF) : Introduction

Biblique ou Moderne ? Pourquoi ? Qui ? Comment ?

Introduction à une série d’articles sur le sujet, en se plaçant dans le cadre de l’Amitié Judéo-Chrétienne.

Vous êtes très nombreux à chercher à apprendre l’hébreu : sur Internet, gratuitement, par quelle méthode, recherche de cours ou stages ... etc.
Je ne prétends détenir aucune vérité sur la question, d’ailleurs si j’écris des bêtises, vous pouvez me le signaler par mail ou bien compléter ou réagir avec les commentaires. Et je me placerai toujours dans le cadre du dialogue judéo-chrétien, différent du juif qui veut parler à sa famille en Israël ou du chrétien qui ne veut que traduire lui-même la Bible.

Mais je voudrais seulement partir de ma petite expérience personnelle de jeune étudiante de l’hébreu, depuis deux ans seulement, ni très douée ni complètement nulle. Car je lis ou j’entends beaucoup de personnes parlant de l’apprentissage de l’hébreu, mais ce sont des spécialistes, professeurs d’hébreu (et chacun trouve évidemment que la méthode qu’il a choisie pour ses cours est la meilleure), juifs connaissant l’hébreu depuis la naissance ou presque, étudiants depuis de nombreuses années. Ils ont tous oublié les difficultés du débutant que je suis encore. D’où cet article et les suivants, réflexions issues de mon expérience, de mes nombreuses lectures et conversations (avec des étudiants débutants et avancés, des juifs et des chrétiens, des jeunes et moins jeunes, des professeurs ...) sur le sujet.

 Hébreu Biblique ou hébreu moderne ?

Beaucoup se posent cette question avant de commencer à gravir cette montagne qu’est l’apprentissage de l’hébreu.. Aujourd’hui, je pense qu’il s’agit de deux faces de la même montagne et que d’une façon ou d’une autre, on arrive au sommet, plus ou moins facilement selon les dispositions et l’investissement de chacun. Mais j’y reviendrai.

 Pourquoi apprendre l’hébreu ?

A l’AJCF, la motivation première est souvent la lecture de la Bible dans le texte original puis de participer à des groupes bibliques avec des juifs et des chrétiens pour lire et étudier la Bible ensemble, chacun apportant la lecture de sa propre tradition à l’autre. Dans ce cas, on souhaite apprendre l’hébreu biblique. Ou plus simplement, connaître suffisamment d’hébreu pour suivre des conférences ou des cours d’exégèse où le conférencier utilise de nombreux mots hébreux pour ses explications.
On peut également vouloir apprendre à lire et comprendre quelques mots avant un voyage en Israël, ou bien assister à un office à la synagogue.

 Qui ?

Les chrétiens et les juifs ont souvent des motivations différentes et par conséquent des méthodes d’apprentissage différentes. Les chrétiens veulent lire la Bible dans le texte original et donc apprendre l’hébreu biblique, les juifs ont souvent une vision plus large de la langue hébraïque qui est une et même langue, la moderne étant issue de l’ancienne. Et cela complique le choix d’une méthode pour une initiation dans le cadre de l’AJCF ou simplement le conseil à donner à un membre de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France qui veut s’initier à l’hébreu.

 Comment ?

Ce point fera l’objet d’autres articles, mais en résumé :
- après avoir choisi l’hébreu biblique ou moderne, il faut savoir que pour un vrai débutant qui n’a pas fréquenté la synagogue depuis tout petit, apprendre l’hébreu demandera un effort important et de nombreuses heures d’études.
- suivant ses capacités, on pourra essayer de travailler seul (CD-Rom, Internet, livres) ou en cours. L’avantage du cours est l’apport du professeur qui explique, corrige les erreurs, répond aux questions, ainsi que le groupe d’élèves qui motive, soutient (on n’est pas seul à avoir des difficultés !), s’entraide, et oblige à travailler régulièrement. L’inconvénient est qu’il faut suivre le rythme imposé qui peut être trop lent pour les meilleurs (mais ils peuvent en faire plus) ou surtout trop rapide et empêcher l’assimilation et donc compromettre l’apprentissage. Pour l’étude seul, c’est un peu l’inverse, on va à son rythme, mais il faut être très motivé ne pas se décourager, et on n’a personne pour répondre aux questions.
- Quelle que soit votre choix, biblique ou moderne, seul ou en groupe, retenez seulement que cela vous demandera beaucoup de temps et de travail pour arriver au but, lire la Bible en hébreu ou parler et comprendre l’hébreu moderne.

Ce ne sont que quelques pistes de réflexions qui seront développées dans de prochains articles .
A suivre ....

Rosine Voisin