Accueil > Documentation > Formations > Hébreu > hébreu : divers > Écouter la Bible en hébreu sur Mechon Mamre par Abraham Shmueloff

Écouter la Bible en hébreu sur Mechon Mamre par Abraham Shmueloff

La prononciation correcte de l’hébreu n’est pas évidente pour les gosiers occidentaux. Si vous étudiez la Bible hébraïque (le Tanakh) en hébreu et que vous souhaitez l’entendre lue de façon quasi parfaite, visitez le site Mechon Mamre qui contient bien d’autres ressources si vous savez les trouver.

Le site à visiter : Mechon Mamre

Vous y trouverez :
- toute la Bible à écouter en hébreu, ou à télécharger en MP3
- différentes versions du texte, vocalisé ou non, avec des traductions en anglais ou français, avec les signes d’accentuation.
- le targum Onkelos en araméen
- Talmud de Babylone, de Jérusalem
- le Mishneh Torah de Maïmonide

Les textes hébreux sont téléchargeables également, si vous savez trouver sur le site la police à télécharger et ensuite configurer votre ordinateur en hébreu.

La lecture de la Bible est quasi-parfaite, toutes les lettres sont prononcées, y compris les aleph et aïn. C’est un peu rapide soit vous écoutez plusieurs fois, soit vous pouvez utiliser un logiciel pour ralentir.

Attention : il y a plusieurs manières de prononcer l’hébreu, dans la vie courante ou la liturgie, ashkénaze ou sépharade. Un article intéressant fait le point sur ce sujet : Quelle est la bonne prononciation de l’hébreu ?

Mais qui était Abraham Shmueloff ? Pourquoi a-t-il fait cet enregistrement ?

Abraham Shmueloff est né en 1913 dans le quartier de Boukhara, à Jérusalem, il est issu d’une famille juive nombreuse, arrivée d’Iran en 1900. Il fait une partie de ses études au Collège des Frères, dans la vieille ville de Jérusalem.
En 1939, il entre dans l’armée britannique et est fait prisonnier par les Allemands en Grèce, avec les autres soldats britanniques. Il passe les quatre années suivantes en captivité, dans des camps militaires en Grèce, en Yougoslavie puis en Allemagne.

C’est dans ces camps qu’Abraham commence à lire la Bible et à s’interroger sur l’identité de Jésus de Nazareth. Il attend la libération, en 1945, pour accomplir sa résolution de recevoir le baptême. A Jérusalem, il entre au monastère bénédictin de l’Abbaye de la Dormition, sur le mont Sion. Un an plus tard, il rejoint le monastère trappiste de Latroun où il sera moine pendant cinq ans. En 1948, Latroun ayant été intégré au Royaume hachémite de Jordanie, le Père Abbé du monastère décide de renvoyer le moine juif en Israël, pour assurer sa sécurité. Par la porte Mandelbaum, Abraham revient donc au monastère de la Dormition. Envoyé à Rome, puis en Belgique et en Allemagne pour étudier la théologie, il revient à l’abbaye de la Dormition en 1956.

Vers la fin des années 1970, le Père Abraham s’installe à la Maison St Isaïe et se joint à la communauté dominicaine qui y vit. C’est là qu’il connaît une certaine sérénité, au sein d’une communauté vouée à l’étude de la tradition juive, au dialogue avec le peuple juif et à la pastorale auprès des catholiques d’expression hébraïque. C’est là qu’à la demande Jacques Fontaine, il entreprend l’enregistrement d’une lecture continue de tous les textes de la Bible en hébreu. La fluidité de son hébreu transparaît dans cet enregistrement. Il est décédé en 1994.

Ses enregistrements sont disponibles sur de nombreux sites, gratuitement en MP3, d’autres vous les proposent en CD payants.

Source : http://www.catholic.co.il/