Accueil > Documentation > Judaïsme et christianisme > Glossaire > les mots du Glossaire > Chabbat

Chabbat

Glossaire : Des mots pour dialoguer

Le Chabbat est souvent perçu comme un jour où la vie juive se fige sous le poids des contraintes et des interdits. Cette image négative est liée aux polémiques à ce sujet dans certains passages des Évangiles. La modernité aggrave cette vision, car nous sommes incapables d’imaginer une journée sans voiture, sans téléphone, sans ascenseur.

Par malveillance à l’égard des Juifs, dès le Moyen Age, des chrétiens ont fait courir la rumeur selon laquelle au cours de la nuit de Chabbat se déroulaient des pratiques de sorcellerie et toutes sortes de festivités démoniaques : c’était le sabbat des sorcières. Cette orthographe, distincte du nom juif Chabbat, est toujours utilisée dans les traductions chrétiennes et en particulier dans le lectionnaire des dimanches qu’il serait souhaitable de corriger.

L’observance du Chabbat repose sur le quatrième commandement : « Pense au jour du Chabbat pour le sanctifier » Ex 20,8. Deux motifs différents sont invoqués : l’imitatio Dei : « l’Éternel a béni le jour du Chabbat et l’a sanctifié. » Ex 20,11, et le rappel de l’esclavage en Égypte qui fait comprendre la nécessité du repos : « Et tu te souviendras que tu fus esclave au pays d’Égypte, et que l’Éternel, ton Dieu, t’en a fait sortir d’une main puissante et d’un bras étendu, c’est pourquoi l’Éternel, ton Dieu, t’a prescrit d’observer le jour du Chabbat. » Dt 5,15. La Michna, base du Talmud, recense dans la Bible 39 travaux interdits, liés à la construction du Tabernacle (Ex 29). Cette liste a été complétée d’interdits nouveaux, dérivés des anciens, pour faire face au développement technique de notre univers quotidien. Ainsi, pour ne citer qu’un exemple, l’interdiction d’allumer la lumière est dérivée de l’interdiction biblique d’allumer du feu. Il ne s’agit pas pour autant de passer une journée dans le noir. Le Chabbat est une fête hebdomadaire où tout est préparé et prévu la veille (un rappel de la manne qui tombait en double quantité le vendredi). Il est aussi le témoignage de l’Alliance conclue entre Dieu et son peuple (Ex 31,13), et c’est le jour de la lecture de la Tora. C’est donc une journée qui permet à la famille de se retrouver autour de la prière, de l’étude, du repos et de tout ce qui fait la joie d’être ensemble.

Les Juifs pratiquants ne vivent pas le Chabbat comme une contrainte. Les interdits sont levés dès que la préservation d’une vie humaine est en cause, ou pour pratiquer la circoncision d’un enfant de huit jours. Jésus suit ce principe et, en guérissant des malades ce jour-là (Mt 12,9 Mc 3,1 Lc 6,6), on ne peut pas dire qu’Il transgresse le Chabbat. Le respect des interdits religieux libère l’homme de toute dépendance pour qu’il puisse se consacrer pleinement à Dieu et à la famille. Tous les courants du judaïsme ont insisté sur l’importance du Chabbat : un jour qui rappelle l’apogée de la création du monde et qui, par son atmosphère si particulière, donne un avant-goût du monde à venir. La célébration du Chabbat commence le vendredi soir à la maison par l’allumage des bougies, et se poursuit par un office à la synagogue. Ensuite, à la maison, le kiddoush (prière de bénédiction sur le vin) est récité autour de la table familiale. La journée est si belle que les Juifs ne s’en séparent qu’avec regret par une cérémonie rituelle d’adieu le samedi soir, à la tombée de la nuit : la havdalah.

Un dicton juif dit : « Si les Juifs ont gardé le Chabbat, le Chabbat les a gardés bien plus encore. »

Quelques lectures :
- Les bâtisseurs du temps, Abraham Heschel, Les éditions de minuit, 2007
- La flamme du Shabbat, Josef Erlich , Plon, 1970
- Un Juif nommé Jésus, Une lecture de l’Évangile à la lumière de la Tora, Marie Vidal, Espaces libres, Albin Michel.

NB : Le Glossaire n’a d’intérêt que s’il résulte d’une recherche collective. Nous attendons vos remarques et vos critiques sur le travail présenté, mais aussi vos propositions de mots et d’analyses.

pour réagir, pas de commentaire, envoyez un mail à ajcf.glossaire@laposte.net