Accueil > International > Conférences annuelles de l’ICCJ > 2013 à Aix-en-Provence > Après les conférences YLC (Les jeunes de l’ICCJ) et ICCJ Aix-en-Provence 2013 par Aude-Marie Colombié

Après les conférences YLC (Les jeunes de l’ICCJ) et ICCJ Aix-en-Provence 2013 par Aude-Marie Colombié

Cette année, l’AJCF avait envoyé Aude-Marie Colombié, jeune étudiante catholique engagée dans le dialogue judéo-chrétien et inter-religieux pour représenter l’AJCF à la conférence YLC (le Young Leadership Council, le groupe de dialogue trilatéral des jeunes de l’ICCJ) ainsi qu’à la conférence de l’ICCJ elle-même. Elle nous donne ses impressions.

La Conférence du Young Leadership Council qui s’est déroulée cette année à Aix-en-Provence a été pour moi une expérience inattendue et riche.

Le groupe en visite à Marseille

J’ai tout d’abord été surprise du petit nombre de participants qui, je l’ai appris ensuite, était résolument voulu. Rapidement j’ai fait connaissance avec chacun des membres du groupe et une certaine confiance s’est installée entre nous. Cela nous a permis d’échanger et de partager nos expériences de manière plus intime et plus profonde aussi. Nous avons eu d’ailleurs des moments d’émotion…

YLC : Travail à la Baume

Puis j’ai été touchée de voir des jeunes venus du monde entier pour travailler sur le sujet qui me semble primordial, celui de l’interreligieux : le Canada, les Etats-Unis, l’Angleterre, l’Allemagne… étaient représentés.

J’ai trouvé que le programme proposé était varié et très complet : conférences, visites, débats, jeux, ateliers, étude de texte, prière, temps festifs… Quelle joie de partager tous ces temps ensemble !

Je garde particulièrement en mémoire deux moments :

- Une étude de textes
Il nous était proposé d’étudier plusieurs textes de sources variées : judaïsme, christianisme, islam, philosophie… Pour enrichir cette étude, nous avons constitué des groupes très divers. J’ai pu alors échanger à propos des textes avec un Rabbin, une musulmane et un athée, étant moi-même chrétienne. Le débat était vivant et les angles d’attaque pour appréhender les textes étaient très différents. Je retiens par exemple que le Judaïsme estime que chacun doit mériter/travailler pour obtenir son identité de Dieu. A priori, le Christianisme pense que notre identité nous est offerte par Dieu gracieusement, avec amour. Cette différence est intéressante.

YLC : Travail à la Baume

- Shabbat
L’accueil de Shabbat a été un moment très émouvant je trouve. Nous nous sommes rassemblés dans le jardin et nous avons écouté deux frères juifs mener la prière pour entrer dans Shabbat. Ils nous ont expliqué les raisons des rites avec douceur et simplicité. Nous avons alors chanté ensemble et partagé ce moment avec attention et sérieux : nous nous sommes lavés les mains trois fois avant le dîner, puis nous avons partagé et salé le pain… Le reste de la soirée a été très convivial.

Echanges informels à la Baume

J’ai eu aussi l’opportunité de rester un jour et demi pour les conférences de l’ICCJ : quelques jeunes étaient aussi présents. Cela a bien complété mon séjour puisque les enseignements reçus étaient très poussés, et les intervenants de grande qualité. Après donc un moment d’échanges informels et de partages j’ai pu recevoir un début de formation poussée et je crois que pour bien comprendre le contexte actuel c’est très important.

Echanges informels à la Baume entre jeunes du YLC et participants à la conférence ICCJ

Je recommande vivement cette expérience aux jeunes qui se posent la question de participer à ces conférences. Personnellement, j’en ressors plus concernée et attentive encore à la question du dialogue interreligieux.

Photos : Merci à Aaron Rotenberg