Accueil > Groupes AJCF locaux > Bretagne > Rennes > Archives > Rennes, réalisations 2015-2016

Rennes, réalisations 2015-2016

- 27 sept 2015 à l’occasion de notre Assemblée Générale, conférence du Pasteur Alain Massini sur le thème "Protestants et Juifs, de la Réforme à nos jours".
- 22 nov 2015 Colloque à l’occasion du 50e anniversaire de la Déclaration conciliaire
Nostra Ætate, Les relations de l’Eglise catholique avec le peuple juif organisé en relation avec l’Eglise catholique en Ille-et-Vilaine et l’Association Culturelle et Cultuelle Israélite de Rennes (ACCI).
- 6 et 25 fév 2016 Atelier Nostra Aetate autour du document de la Commission
pontificale pour les relations religieuses avec le judaïsme, Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables (Rm 11,29) (une réflexion théologique sur les rapports entre catholiques et juifs à l’occasion du 50e anniversaire de Nostra Ætate, 10 décembre 2015), de la Déclaration rabbinique orthodoxe internationale sur le christianisme (3 décembre 2015), et la déclaration française pour le Jubilé de fraternité à venir (une nouvelle vision juive des relations judéo-chrétiennes, 23 novembre 2015).
- Visite commentée de la synagogue de Rennes et conférence sur la fraternité dans le judaïsme, le 29 juin 2016.
- Assemblée Générale 25 septembre 2016 avec Jacqueline Cuche, Présidente de
l’AJCF, sur le thème Juifs et chrétiens, pourquoi et comment dialoguer aujourd’hui ?
Nous vivons aujourd’hui, dans une société multiculturelle, multi-religieuse, où le
dialogue interreligieux apparaît à la fois comme une évidence et une nécessité. La présence d’une importante communauté musulmane semble nous montrer que l’urgence est maintenant au dialogue islamo-chrétien. C’est là bien souvent que l’Église nous invite à nous engager afin de faire progresser le « bien vivre ensemble ».
Qu’en est-il alors du dialogue judéo-chrétien ? Invitée par le groupe local de Rennes,
Jacqueline Cuche, présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, nous a aidé à réfléchir sur la situation actuelle de ce dialogue : n’est-il pas devenu le parent pauvre du dialogue interreligieux ? Sa nécessité ne nous paraît-elle pas bien amoindrie ?
Plusieurs raisons ont été évoquées : la méconnaissance du caractère spécifique de ce dialogue, le sentiment qu’en ce domaine l’essentiel a été fait et dit, ou bien encore
l’ignorance des véritables enjeux du dialogue entre juifs et chrétiens… Montrer en quoi il est à la fois particulier, unique et nécessaire à un chrétien ; combien est toujours d’actualité la lutte contre l’antijudaïsme aussi bien que contre l’antisémitisme et les nouvelles formes qu’il revêt aujourd’hui.