Les jeunes contre l’antisémitisme : une responsabilité nouvelle

Notre pensée va encore et toujours aux otages capturés par le Hamas le 7 octobre dernier au cours d’une razzia qui fut accompagnée d’un massacre atroce, « le plus grand massacre antisémite de notre siècle » a dit le Président de la République en rendant hommage aux victimes françaises. Deux otages ont pu être libérés par l’armée israélienne. Nous nous en réjouissons, mas il en reste beaucoup d’autres – parmi lesquels de nombreux jeunes et des enfants - qu’il est impossible d’oublier. Les paroles du Président, en tant que représentant de la Nation nous vont au cœur, et nous les saluons. Mais sont-elles suffisantes ? Commémorer, rendre hommage, c’est bien. Œuvrer pour la Mémoire de la Shoah, c’est nécessaire. Peut-on oublier que la Shoah n’est pas seulement un événement historique, mais qu’elle est d’aujourd’hui, que la volonté de faire disparaître les juifs est vivante dans de nombreux esprits, comme en témoignent les cris « Mort aux Juifs », le slogan « Du Jourdain à la Méditerranée » ou d’autres slogans qui appellent à un nouveau génocide, entendus jusque dans les universités américaines ? Peut-on oublier qu’il y a 12 ans, en France, à Toulouse, des enfants juifs étaient assassinés dans une école pour avoir commis le crime d’être nés ? Commémorer les morts, oui, mais ne pas oublier les vivants.

Lire la suite

Coup de coeur

L’impossible substitution-Juifs et chrétiens (Ier-IIIe siècles)

Auteur : Père Jean-Miguel Garrigues
Editeur : Les belles lettres
Date de publication : 3 novembre 2023

Ni Jésus, ni ses apôtres, pas même Paul, n’ont cherché à fonder une autre religion à côté de celle d’Israël, qu’ils voulaient renouveler dans la ligne de son accomplissement messianique. Néanmoins, à travers les deux guerres juives contre l’empire romain (70 et 135 ap. J.C.), l’Église s’est détachée du peuple juif et un christianisme autoréférentiel a voulu qu’elle le remplaçât – sans y parvenir vraiment – comme peuple de Dieu.

Lire la suite

A la une


Né en 1947, à Nazareth, Emile Shoufani est expulsé l’année suivante de son village familial par les Israéliens. Son jeune oncle de 17 ans et son grand-père sont tués alors qu’ils étaient sur la route de l’exil en direction du Liban. Malgré la perte de son fils et de son mari, sa grand-mère n’aura de cesse de lui inculquer l’importance du pardon qui va le marquer sa vie entière.

En Israël même, devenu prêtre melkite, il appelle à la réconciliation entre juifs et arabes, avec cet impératif éthique de "comprendre la blessure de l’autre".

Lire la suite

Préface : Haïm Korsia, Grand rabbin de France
Editeur : Parole et silence
Date de parution : 1er février 2024
Nombre de pages : 208

Ce livre est né d’une nécessité : celle de transmettre un peu de ce que j’ai reçu durant tant d’années de mes amis juifs, en espérant que ceux qui le liront – les chrétiens en particulier - y trouveront quelques éclairages leur permettant de regarder avec bienveillance leurs « frères aînés  » (comme le pape Jean-Paul II nomma les juifs, lors de sa fameuse visite dans la synagogue de Rome).

Lire la suite

Le groupe Jules Isaac AJCF Rennes nous informe de la tenue d’une l’exposition d’oeuvres d’Art de Laure Isaac organisée par les élèves des classes CM1-CM2 de l’école Duchesse Anne, 3 boulevard de la Duchesse Anne.

L’exposition sera libre d’accès dans la bibliothèque à partir de lundi 19 février 2024 à 14H15 et jusqu’au 23 février entre 16 et 18H.
Laure Isaac, épouse de Jules Isaac (fondateur de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France) fut arrêtée par la Gestapo. Déportée de Drancy à Auschwitz par le convoi 61 le 28 octobre 1943, elle fut sélectionnée pour la chambre à gaz dès son arrivée.

Ce colloque Kecharim s’est déroulé les 20 et 21 mars 2023 à la Conférence des Évêques de France, 58 avenue de Breteuil 75007.
Après un état des lieux sur la situation des relations entre juifs et chrétiens depuis 1973, 50 ans après le document de la conférence épiscopale française " L’attitude des chrétiens à l’égard du judaïsme", des enseignants juifs et chrétiens se sont exprimés au travers d’une étude et des commentaires des Écritures, et d’ un regard croisé sur Pâques et Pessah.
 Commandez les actes du colloque- Visionnez les enregistrements

Lire la suite

Le groupe AJCF Paris-Ouest a préparé un beau programme de voyage, du 17 au 20 juin 2024, qui permettra à ceux qui le souhaitent de découvrir le judaïsme attachant d’Alsace. En plus des visites culturelles et touristiques, sans oublier la gastronomie, le programme prévoit des rencontres avec des personnalités qui pourront nous parler du judaïsme d’hier et d’aujourd’hui dans cette région.
L’Alsace connaît une continuité de la présence juive depuis l’époque romaine jusqu’aux temps présents. Néanmoins, la première trace, une pierre votive, date seulement de l’an 1000. Au Moyen Âge, l’Alsace voit naître le yiddish. Les pogroms et l’antijudaïsme de cette époque poussent les Juifs vers la campagne, faisant ainsi naître un judaïsme rural typique pour cette région. Au début du XIXe siècle, 80 % des Juifs français vivaient ici et en Lorraine voisine. Aujourd’hui, l’Alsace conserve un patrimoine juif exceptionnel, l’un de plus riches au monde, avec plus de 200 sites historiques à visiter.
 Programme du voyage
 Bulletin d’inscription à envoyer avant le 23-02-2024

Lire la suite

Monsieur Robert Badinter, ancien Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, ancien Président du Conseil Constitutionnel, est décédé à Paris le 9 février 2024, date anniversaire de la Rafle de la rue Sainte-Catherine à Lyon où son père fut pris et emmené vers Sobibor où il sera assassiné.

Le père Christophe Le Sourt, directeur du Service National des Relations avec le Judaïsme à la Conférence des évêques de France lui rend hommage.

Non à la "haine vertueuse"

« Il fut un moment de la conscience humaine. ». Ces mots sont d’Anatole France lors des funérailles d’Émile Zola. Ils conviennent parfaitement à Robert Badinter. Du reste, dès l’annonce de son décès, la Conférence des Évêques de France lui rendait un vibrant hommage sur les réseaux sociaux « rendant grâce pour l’inlassable combat de Robert Badinter en faveur de la dignité humaine. »
 La justice au service de la fraternité, interview de Robert Badinter ,SNRJ

Lire la suite

Des événements qui nous bouleversent
Le pogrom du 7 octobre 2023, réalisé en plein shabbat de Sim’hat Torah, et ce que nous savons aujourd’hui des détails les plus abominables, des otages – parmi lesquels des enfants – retenus dans des conditions inhumaines abandonnés par les institutions internationales, la guerre à Gaza qui s’installe dans la durée, la pression médiatique qui s’exerce sur les esprits, l’importation du conflit en France même, l’affirmation sans retenue de la haine antisémite partout dans le monde, les menaces terroristes islamistes, la difficulté à faire vivre le dialogue interreligieux avec un monde musulman tétanisé et trop souvent incapable de nommer un acte terroriste se revendiquant de l’islam.
Tout cela bouleverse collectivement notre fédération, Amitié Judéo-Chrétienne de France.

 Lire la lettre de Jean-Dominique Durand, en entier