Accueil > Groupes AJCF locaux > Ile de France > Paris Ouest > Archives > 14 novembre 2017 - L’attachement des Juifs de France à la République (Haïm Korsia)

14 novembre 2017 - L’attachement des Juifs de France à la République (Haïm Korsia)

Par Haïm Korsia, Grand Rabbin de France
Mardi 14 novembre 2017, 18h30

A l’heure où Simone Veil, auteur naguère de cette confidence « ma judéité est imprescriptible », va entrer au Panthéon pour recevoir la plus haute distinction que la "Patrie reconnaissante" réserve à ses citoyens les plus méritants, nous reviendrons sur la notion de « double appartenance » , française et juive, souvent lancée comme une accusation en direction des Juifs de France, alimentant ainsi l’antisémitisme.

La prière pour la France et le Peuple français tous les samedis matin dans les synagogues, l’engagement sans réserve des Juifs dans les deux Guerres mondiales et dans la Résistance à l’exemple de l’historien Marc Bloch, l’habitude de se conformer au vieux principe talmudique « La loi du pays est la loi », autant de faits qui prouvent que les Juifs furent des citoyens exemplaires. Combien injuste apparaît alors les accusations dont ils furent souvent l’objet !

Avant d’être élu Grand Rabbin de France le 22 juin 2014, Haïm Korsia avait assumé les fonctions de rabbin en province et à Paris et collaboré avec les Grands Rabbins de France, Joseph Sitruk et Gilles Bernheim. Depuis 2007, il était Aumônier général israélite des Armées et de l’école Polytechnique. Parallèlement, il a poursuivi un cursus universitaire d’études associant les questions militaires et géostratégiques à celles d’éthique et de management. Il a également soutenu à l’université de Poitiers un Doctorat en histoire contemporaine consacré à « la vie du grand Rabbin Joseph Kaplan », figure tutélaire du judaïsme français. Il y souligne l’attachement de Joseph Kaplan à " concilier les deux identités, être juif et Français sans renier la foi de nos Pères".

Enregistrement de cette conférence