Accueil > Documentation > Culture > Cinéma et DVD > "Un secret" de Claude Miller sur France 3 jeudi 17 mai 2012 à 20h35

"Un secret" de Claude Miller sur France 3 jeudi 17 mai 2012 à 20h35

Film français avec Cécile de France, Patrick Bruel, Ludivine Sagnier.
Présentation du livre et du film.

Un avis personnel : le livre est court mais très fort, à lire de préférence au film. Le film est bon mais Patrick Bruel, bien que bon acteur, n’a pas du tout le physique du rôle et cela le rend moins crédible.
RV

1985. François Grimbert, trente-sept ans, se remémore son enfance et son adolescence. Né dans une famille juive, il se sent rejeté par son sportif de père qui le trouve trop fragile et malingre. Pour surmonter sa tristesse, il s’invente un frère idéal, particulièrement doué pour la gymnastique. A l’âge de 15 ans, François découvre un lourd secret de famille remontant aux heures sombres de l’Occupation. Cette révélation bouleverse sa vie et éclaire d’une toute nouvelle lumière la relation qu’il entretient avec ses parents.

Ce film est sorti en 2006 d’après le roman autobiographique "Un secret" de Philippe Grimbert.

Une recension de Philippe-Jean Catinchi, Le Monde des Livres :
Souvent les enfants s’inventent une famille, une autre origine, d’autres parents. Ainsi l’imaginaire, par la grâce de ce « roman familial », vient-il au secours d’une réalité à laquelle, sans doute, il manque quelque chose.
Le narrateur de ce livre, lui, s’est inventé un frère. Un frère aîné, plus beau, plus fort, qu’il évoque devant les copains de vacances, les étrangers, ceux qui ne vérifieront pas… Et puis un jour, il découvre la vérité, impressionnante, terrifiante presque : ce frère a existé. Et c’est alors toute une histoire familiale, lourde, complexe, qu’il lui incombe de reconstituer. Une histoire tragique qui le ramène aux temps de l’Holocauste, et des millions de disparus sur qui s’est abattu une chape de silence.

Psychanalyste, Philippe Grimbert est venu au roman avec La petite robe de Paul. Avec ce nouveau livre, couronné en 2000 par le prix Goncourt des lycéens et en 2005 par le Grand Prix littéraire des lectrices de ELLE, il démontre avec autant de rigueur que d’émotion combien les puissances du roman peuvent aller loin dans l’exploration des secrets à l’œuvre dans nos vies.
« Un texte splendide qui donne à lire l’indicible. »