Accueil > AJCF Nationale > Le Prix annuel de l’AJCF > 2013 : Rivon Krygier > Retour sur la remise du prix de l’AJCF 2013 au rabbin Rivon Krygier

Retour sur la remise du prix de l’AJCF 2013 au rabbin Rivon Krygier

Le 14 octobre 2013 au Grand Auditorium du Collège des Bernardins a eu lieu la remise du Prix de l’AJCF 2013 au rabbin Rivon Krygier devant près de 230 personnes : soirée remarquable tant par la qualité des interventions d’un grand niveau intellectuel et spirituel que par l’humour, l’amitié et l’émotion palpable au fil des minutes.

A lire : Un compte-rendu de la soirée illustré par quelques images et le lien vers l’album-photos

album-photos complet

Tout d’abord, une remarque : si nous n’avions pas dû limiter le nombre d’entrées pour des raisons de sécurité, nous aurions pu être au moins 400 personnes. Toutes nos excuses à toutes celles et ceux qui n’ont pas pu être parmi nous.

La soirée a commencé avec quatre chants magnifiquement interprétés en hébreu par la chorale d’Adath Shalom, liturgiques ou non, le dernier étant le psaume 23 (« L’Éternel est mon berger ... »)

Le Pasteur Florence Taubmann, Présidente de l’AJCF, a introduit cette soirée et a passé la parole à M. Hubert Heilbronn, fondateur du Prix annuel de l’AJCF. M. Heilbronn exceptionnellement obligé d’enchaîner deux remises similaires dans la même journée, a immédiatement remis le prix destiné à Rivon Krygier après quelques mots très personnels à celui-ci.

Puis Mgr Jérôme Beau, Président du Collège des Bernardins s’est réjoui que la remise du prix se passe au Collège des Bernardins et en particulier au rabbin Krygier avant de faire l’éloge de l’Amitié Judéo-Chrétienne et de redire l’importance du dialogue entre Juifs et Chrétiens comme modèle du dialogue dans l’amitié dans nos sociétés.

Le Pasteur Florence Taubmann a repris la parole pour rendre hommage à son tour à son ami Rivon et lire le message Docteur Richard Prasquier, président d’honneur du CRIF.

Sont intervenus ensuite
- Madame Mireille Hadas-Lebel, qui a retracé le parcours du rabbin Krygier avec beaucoup d’humour, en se référant en particulier au Rabbi Small, le héros de la fameuse série policière de Harry Kemelman sur une communauté massorti de la région de Boston.
- le Père Jean Dujardin, nous a beaucoup émus en évoquant des souvenirs très personnels lors d’interventions avec Rivon Krygier, de dialogues lors de questions difficiles comme la prière du vendredi saint sur les juifs et sur sa façon de s’efforcer de comprendre le Christianisme et les chrétiens de l’intérieur, comme ils se comprennent eux-mêmes, condition du vrai dialogue.
- Madame Catherine Chalier, avec un exposé magistral, à partir des écrits de du rabbin sur la foi et les œuvres par exemple, sur l’importance de l’effort et de la grâce dans le dialogue : les deux sont nécessaires.
- Le Père Antoine Guggenheim a conclu ces hommages par un développement à partir de l’essai du rabbin Rivon Krygier, L’homme face à la Révélation, paru à la suite du livre "La religion sans déraison" (Louis Jacobs).

Après ces hommages, le rabbin Rivon Krygier a répondu par une allocution pleine de profondeur, d’humour et d’émotion. Après avoir parler des relations judéo-chrétiennes et de son engagement, il a évoqué le Père Bruno qui a sauvé plus de 300 enfants juifs dont son propre père pendant la Shoah en Belgique.

Tous les textes de ces interventions seront bientôt disponibles sur le site de l’AJCF avant d’être publiés par Sens, la revue de l’AJCF.

Un buffet casher a réuni tout le monde dans la grande nef du Collège des Bernardins à l’issue de la cérémonie.

RV

Lien vers le dossier complet sur le Prix AJCF 2013