Accueil > Documentation > Culture > Musiques > “La clarinette conte” : Rose Bacot et la musique klezmer

“La clarinette conte” : Rose Bacot et la musique klezmer

Nouveau site, nouveaux programmes, nouvelles dates de concerts, nouveaux CD : des bonnes raisons de visiter son site internet, d’aller la voir ou de l’inviter pour un concert ou une intervention.

Rose Bacot est une chrétienne qui joue de la clarinette Klezmer et est connue dans bien des groupes de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France où elle a été invitée à se produire en concert.

Son nouveau site : http://www.la-clarinette-conte.com/

Nous l’avions déjà présentée sur le site de l’AJCF : Rose Bacot et la clarinette Klezmer

 concerts et interventions : quelques exemples

- Psaumes dits en français et en hébreu, et commentés à la clarinette klezmer
- Concert spirituel « Les Psaumes, un cri vers Dieu »
- Session-retraite LES PSAUMES DANS MA VIE

 Présentation sur son nouveau site

« Originaire d’Europe Centrale, la musique klezmer a accompagné la vie des communautés juives depuis plusieurs siècles et s’est enrichie de nombreuses influences, partout où ces communautés se sont implantées. Sa caractéristique est de peindre avec une grande diversité les sentiments humains, alternant mélodies très chantantes et improvisations.Elle se présente sous forme depetites pièces de trois ou quatre minutes, formant un répertoire extrêmement riche, dans une palette de « couleurs musicales » qui exploite la clarinette de façon étonnante.

La clarinette klezmer, avec ses timbres et sa technique particulière, révèle de façon inattendue ses ressources expressives, parlant, riant, dansant ou pleurant, à l’image de ce qu’est la vie humaine. Fascinée par cette musique, j’ai été amenée à découvrir une autre finalité aux sons que je pouvais sortir de ma clarinette : celle d’une expression toute proche de la parole…C’est pourquoi j’ai créé ’’La clarinette conte’’ !

En tant que chrétienne et musicienne, je me suis sentie appelée à mettre mon expression musicale au service de ma foi, et en particulier d’une meilleure compréhension de notre héritage juif. J’aime utiliser cette musique klezmer en commentaire d’un texte, soit tiré de la tradition si riche des contes juifs, soit tiré de la Bible (notamment les psaumes) alternant ces deux formes de parole, qui s’éclairent et se complètent alors mutuellement. C’est pour moi une joie de jouer cette musique d’une part dans différents lieux publics (écoles, centres culturels, festivals, médiathèques…), d’autre part devant des communautés chrétiennes mais aussi des communautés juives. »