Accueil > AJCF Nationale > Communiqués > L’AJCF s’associe à l’ICCJ pour condamner la profanation du monastère grec-orthodoxe de Jérusalem le 7 février 2012.

L’AJCF s’associe à l’ICCJ pour condamner la profanation du monastère grec-orthodoxe de Jérusalem le 7 février 2012.

Vous trouverez le texte de la déclaration, la traduction de la lettre en Français et d’autres informations ci-dessous.

l’ICCJ est consterné par l’attaque sur le monastère

Au cours de sa récente réunion à Heppenheim, le Conseil exécutif de l’ICCJ a été informé de l’attaque scandaleuse sur le monastère de la Croix à Jérusalem. Il a été décidé d’envoyer une lettre à Sa Béatitude Theofilos III, le patriarche grec-orthodoxe de Jérusalem. Des copies de la lettre ont été envoyées aux autorités israéliennes et aux agences de presse. Texte de la lettre ci-dessous.

Rev Dick Pruiksma , Secrétaire Général de l’ ICCJ, 08 02 2012

Lettre au Patriarche Theofilos III

Sa Béatitude Theophilos III, patriarche de Jérusalem,
Patriarcat grec-orthodoxe,
Jérusalem, Israël

Votre Béatitude,
Nous vous écrivons en tant que Conseil exécutif du Conseil International des Chrétiens et des Juifs.
Les nouvelles les plus pénibles de la défiguration, avec des graffitis horribles sur les murs, du monastère de la Croix à Jérusalem nous sont parvenues alors que nous étions réunis pour notre rencontre annuelle du conseil au siège de l’ICCJ à la Maison Martin Buber à Heppenheim en Allemagne.
Nous avons été consternés par cette attaque déplorable sur un site saint et par l’agression pernicieuse sur les chrétiens et le christianisme. Nous condamnons cela de la manière la plus forte possible et tenons à exprimer notre solidarité avec nos frères et sœurs grecs-orthodoxes après cet incident épouvantable.
Nous nous félicitons de la réponse miséricordieuse du Père Claudio du monastère dont les propos on été repris dans la presse : "Je suis un prêtre et je pardonne". Nous avons néanmoins exprimé notre espoir que les autorités israéliennes ne prennent pas cet épisode à la légère et suivent l’affaire jusqu’à ce que les criminels qui ont perpétré ce crime répugnant soient traduits en justice.
Fidèle à sa mission, l’ICCJ continuera à promouvoir la compréhension et la coopération entre les Chrétiens et les Juifs. Nous offrons notre espoir et nos prières afin que cet incident odieux ne nuise pas à nos efforts communs pour parvenir à l’amour et au respect entre tous les enfants de Dieu.

Respectueusement vôtre
Dr Deborah Weissman, présidente de l’ICCJ

Le texte original en anglais sur le site de l’ICCJ

*******************

A lire aussi : Communiqué du Conseil des Institutions religieuses de Terre Sainte :

Jérusalem, le 7 Février 2012

Le Conseil des Institutions religieuses de Terre Sainte condamne les actes de profanation et les graffitis sur le monastère grec-orthodoxe de Jérusalem, la nuit dernière. Le Conseil invite les personnes de toutes confessions – chrétiens, juifs et musulmans – à respecter tous les Lieux saints et les sites des trois religions, et décourage fortement le comportement des extrémistes qui exploitent ou impliquent les Lieux saints religieux dans un conflit politique et territorial.

Au nom du Grand Rabbinat d’Israël, du Ministère du Waqf et des affaires religieuse de l’Autorité palestinienne, et des Chefs des Églises locales de Terre Sainte