Accueil > Documentation > Judaïsme et christianisme > Glossaire > Présentation > Glossaire : Des mots pour dialoguer

Glossaire : Des mots pour dialoguer

Nous avons ouvert en novembre 2009 les premières pages du Glossaire annoncé en 2008, en proposant un modeste ensemble de quelques articles. Petit glossaire deviendra grand pourvu que chacun y apporte ses suggestions de termes à étudier, et ses essais de définition.

Des mots sont déjà parus, d’autres vont arriver prochainement.

 Pourquoi un glossaire ?

Il existe déjà un Lexique pour le dialogue (Cerf, 2000), réalisé par Anne-Marie Dreyfus (AJCF). D’autre part, le site du SIDIC (sidic-paris.org) propose La lettre du dimanche qui commente les passages d’Ecriture lus aux offices dominicaux. Le premier document puise aux sources hébraïques la juste signification des termes fondamentaux du judaïsme. Le second fournit aux chrétiens l’éclairage des Traditions chrétienne et juive, dans la ligne des recommandations du Concile Vatican II. Dans le même esprit, on peut découvrir sur le site personnel de Pierre Lenhardt les Improvisations sur l’Evangile du Frère Pierre Lenhardt, nds.
Le Glossaire, pour sa part, va scruter dans les mots de l’Ecriture, ou les termes propres à chacune de nos Traditions, les significations trop littérales ou a priori, qui conduisent à des contresens, mais il va aussi tenter de montrer pourquoi certains courants de pensée sont contraires au message biblique.
Fidèles à l’esprit de l’AJCF, nous voulons identifier les préjugés, les orientations négatives qu’ils recèlent et corriger dans nos esprits les facteurs de dénigrement qu’ils entretiennent, même inconsciemment.

 A qui s’adresse ce glossaire ?

A tous ceux qui veulent se libérer du carcan des a priori. A ceux qui veulent découvrir dans la Tradition juive, comme dans la Tradition chrétienne, les valeurs pleines et justes des mots et des notions que nous partageons, ou qui nous séparent. Enfin à ceux qui sont prêts à remettre en cause les « certitudes » de leurs interprétations, pour eux-mêmes et pour ceux qu’ils enseignent.

 Comment procédons-nous ?

- Nous partons de l’a priori souvent négatif du mot étudié.
- Nous clarifions ses différents sens, afin de l’expliquer.
- Nous lui donnons sa valeur positive afin de reconnaître en quoi il nous enrichit par les horizons qu’il ouvre.

Le Glossaire n’a d’intérêt que s’il résulte d’une recherche collective. Nous attendons vos remarques et vos critiques sur le travail présenté, mais aussi vos propositions de mots et d’analyses.