Accueil > Documentation > Culture > Cinéma et DVD > DVD : Trilogie "Welcome in Vienna"

DVD : Trilogie "Welcome in Vienna"

Sorti enfin en DVD en France le 4 septembre 2012.
Cette trilogie est sortie en salle le 30 novembre 2011.
Ces films datent de 1984-88, mais la seule troisième partie a été présentée en son temps en France. Les deux premières étaient restées inédites en France , puis présentées dans des projections isolées.

Nous vous recommandons ces films pour la description qui est faite du vécu des juifs autrichiens en Autriche, en France et même aux États-Unis, et de la difficulté de leur statut de migrant et d’étranger.

Rien d’excessif, mais un exposé chronologique, réaliste et tout en nuance, des événements de 1932 à 1945 dans ces trois pays d’ « accueil ».

Si vous ne disposez que de deux heures, allez voir plutôt la première partie de ce triptyque, qui se passe en Autriche puis en France de 1932 à 1941.

Il y a des vérités sur l’inhospitalité en Autriche, en France et en Amérique, trop souvent masquées, et qui n’ont pas été à ce jour suffisamment avouées.

Ces films d’Axel Corti traduisent les mémoires personnelles d’un juif autrichien, qui finit par choisir de vivre ses vieux jours à Paris plutôt qu’à Vienne ou à New York.

Bruneau Levy pour l’AJCF

Présentation sur le site du distributeur

Welcome in Vienna Coffret DVD (3 disques)
Wohin und zurück
de Axel Corti
avec Johannes Silberschneider, Barbara Petritsch, Armin Mueller-Stahl
1982-1986, 7 h 30 min, noir et blanc
Prix normal 40 € , prix de lancement sur Amazon ou Fanc : 24,95 €

PARTIE I : DIEU NE CROIT PLUS EN NOUS  : Vienne 1938 : après la Nuit de Cristal et le meurtre de son père par les nazis, Ferry Tobler, un adolescent juif, fuit l’Autriche. Avec un laissez-passer difficilement acquis, il échoue à Prague. Là, Il y fait la connaissance de Gandhi, soldat allemand anti-nazi échappé de Dachau, et d’Alena, une tchèque chargée d’assister les réfugiés. Ensemble et avec d’autres immigrants juifs, ils parviennent jusqu’à Paris. Mais, sans papiers, ils sont arrêtés et internés par les autorités françaises dans le camp de rétention de Saint-Just-en-Chaussée. Profitant du chaos qui suit l’invasion allemande, ils s’échappent et tentent de rejoindre Marseille dans l’espoir de s’embarquer pour les États-Unis.

PARTIE II : SANTA FE  : New York 1940 : le Tonka arrive avec à son bord nombre de réfugiés épuisés. Parmi eux, Ferry Tobler, embarqué à Marseille après avoir fui l’Autriche, et Freddy Wolff, un jeune compatriote. L’entrée en Amérique est problématique pour tous ces émigrants sans papiers. L’accueil des rescapés du nazisme est loin d’être facilité par les autorités américaines. Ferry Tobler se noie accidentellement en tentant de secourir une jeune femme, qui a tenté de rejoindre les quais à la nage afin d’échapper aux contrôles des services d’immigration. Freddy Wolff rêve d’un nouveau départ dans le mythique Far West. Mais en réalité, il se retrouve confronté à l’isolement intense de la vie d’immigré sans ressources. Au sein de sa communauté, il sympathise avec Popper, photographe de talent réduit à la photo d’identité. Il trouve un travail de vendeur dans une delicatessen, et noue une relation amoureuse avec la fille de son patron. Freddy rêve de l’emmener à Santa Fe. Mais sa position, comme celle de ses semblables, est vite intenable : naguère persécuté en Autriche en tant que juif, puis stigmatisé comme immigré à New York, il est bientôt assimilé à l’ennemi allemand dès l’entrée en guerre des États-Unis. Il décide alors de s’engager dans l’armée américaine pour regagner l’Europe et combattre le nazisme.

PARTIE III : WELCOME IN VIENNA : Europe 1944 : à Vienne, la guerre est terminée. Freddy Wolff et Georges Adler, émigrés aux États-Unis mais d’origine autrichienne et allemande, sont devenus soldats de l’armée américaine. Vienne est en ruines et divisée en quatre zones, le marché noir y règne en maître. L’Autriche se présente comme une victime innocente du nazisme et refuse d’en prendre conscience. Les gens s’adaptent tant bien que mal au système sauf Freddy qui refuse l’hypocrisie générale et souffre malgré tout de son amour pour la jeune actrice Claudia.

Source : Le Pacte

Vous y trouverez également les citations élogieuses des critiques de presse, des extraits vidéo, et un dossier de presse complet à télécharger.

A lire également :

- une présentation et critique complète de Flavien Poncet lors de la présentation de cette Trilogie au festival Lumière 2009 à Lyon
http://www.findeseance.com/Vienne-pour-memoire-une-trilogie-d

- Le Point : Trilogie "Welcome in Vienna" - Ils étaient juifs errants
Cette fresque historique d’Axel Corti sur les exilés du nazisme ressort dans sa version intégrale.
Attention, chef-d’œuvre ! Rareté aussi ! De la trilogie des années 1980 réalisée par l’Autrichien Corti, on ne connaissait que le troisième volet, intitulé Welcome in Vienna, sorti sur les écrans français en 1986. Patrice Chéreau avait présenté l’ensemble lors de quelques projections exceptionnelles au théâtre des Amandiers, en 1987, mais il nous manquait les débuts des mésaventures de Ferry, "Gandhi", Freddy Wolf et de la bande de migrants juifs que cette fresque suit pas à pas dans leurs errances.
Lire la suite

- LesInrock : Welcome in Vienna
Retour d’une saga des années 80 en trois parties sur un groupe de jeunes Autrichiens juifs durant la seconde guerre mondiale. Grandeur et subtilité.
Lire la suite