Accueil > Documentation > Politique > Antisémitisme, antisionisme > Voir et dire ce que l’on voit

Voir et dire ce que l’on voit

"En 1910, dans Notre Jeunesse, Charles Péguy écrivait : « Il faut toujours dire ce que l’on voit : surtout il faut toujours, ce qui est plus difficile, voir ce que l’on voit ». C’est en ayant à l’esprit cette pensée de Péguy que nous avons fondé l’association VOIR ET DIRE CE QUE L’ON VOIT à l’heure où voir et dire le réel peut vous conduire devant les juges."

Il nous semble important de vous signaler la création de cette association, et du livre qui vient de paraître AUTOPSIE D’UN DENI D’ANTISEMITISME - autour du procès fait à Georges Bensoussan