Accueil > Documentation > Politique > "Artisans de paix" > "Artisans de paix" - octobre 2015

"Artisans de paix" - octobre 2015

 Octobre, le temps des prix Nobel

- Prix Nobel de la paix attribué au Quartet de dialogue national tunisien

Trouver des solutions consensuelles, c’est à cela que se sont attelées les 4 associations qui composent le Quartet : Union générale tunisienne du travail (UGTT), Fédération patronale UTICA (Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat), Ligue tunisienne des droits de l’homme et Ordre national des avocats. Un pari fou qui a permis d’arracher aux partis politiques de l’opposition et à la coalition gouvernementale une « feuille de route » aboutissant à la tenue des élections présidentielles et législatives et à la ratification d’une constitution progressiste fin janvier 2014.
http://www.zenit.org/fr/articles/nobel-de-la-paix-tunisien-un-signal-fort-au-monde-arabe-et-a-l-europe
http://www.huffpostmaghreb.com/news/prix-nobel-de-la-paix/

- Prix Nobel d’économie attribué à l’américano-britannique Angus Deaton

Dans son analyse de la consommation, de la pauvreté et du bien-être, Angus Deaton s’interroge sur la façon de réduire les inégalités entre pays et entre individus. Il dénonce les limites des programmes internationaux d’aide au développement menés au cours de ces dernières décennies par les pays occidentaux et propose d’explorer d’autres pistes. Par exemple : inciter les entreprises pharmaceutiques à investir dans des médicaments destinés à soigner des maladies comme le paludisme ou faciliter de façon temporaire les flux migratoires en permettant aux jeunes d’obtenir des bourses pour étudier à l’étranger…
www.laprovence.com (mardi 13 octobre 2015)
http://www.huffingtonpost.fr/2015/10/12/angus-deaton-prix-nobel-economie-2015-_n_8279206.html

 Climat et environnement

- Appel solennel de Nicolas Hulot aux chefs d’État

Dans une interview recueillie par Lilian Renard, Nicolas Hulot engage les États à « abandonner les énergies fossiles et à rendre accessible aux pays modestes les énergies propres ». Pour lui, « la crise climatique est une occasion de penser le monde comme un espace de solidarité ». Cela nécessite « de fixer des règles communes » car ce sont bien « les conditions d’existence de l’Humanité qui se jouent en cet instant. »
www.laprovence.com (mardi 13 octobre 2015)

- ONU : développement durable, environnemental et social

Le 20 octobre dernier, à New York devant le deuxième Comité de la 70e Session de l’Assemblée générale de l’ONU sur le point 20 de l’ordre du jour, au sujet du « développement durable » le secrétaire général invitait, dans son rapport, à un changement de paradigme dans la réflexion sur le développement, en liant le développement économique au développement social et environnemental. Mgr Bernardito Auza, nonce apostolique et observateur permanent du Saint-Siège auprès de l’Organisation des Nations unies exprimant son accord a souligné qu’il ne peut y avoir d’authentique développement si celui-ci n’englobe pas le développement de la personne humaine, ce qui implique la promotion de la famille, du logement, de l’emploi, de la terre, du droit à l’éducation et à la liberté spirituelle. Le développement durable favorisera une culture de la solidarité au lieu d’une culture du gaspillage et il supposera une attention à la fois envers les pauvres et envers l’environnement qui sont lésés par une culture du jetable.
http://www.zenit.org/fr/articles/onu-le-developpement-durable-environnemental-et-social

 Crise des migrants

- Mobilisation du protestantisme

« Tu aimeras l’émigré comme toi-même » (Lévitique 19, 34). Depuis un an, la Fédération de l’Entraide protestante (FEP) assume une double mission : accueillir les offres d’hébergement formulées par les particuliers, les paroisses ou les associations et identifier en Irak et en Syrie les populations les plus vulnérables et les accompagner dans leur demande de visa pour qu’elles puissent rejoindre la France en toute sécurité.
Il s’agit désormais de « persévérer » car « le devoir d’hospitalité, c’est maintenant » (thème de l’AG 2015 de la CIMADE) et de « résister » à la peur de l’étranger qui empêche de le voir dans sa pleine humanité. « Nul ne peut refuser à un être d’espérer une vie meilleure et sécurisée pour lui comme pour ses descendants ».
http://www.protestants.org/index.php?id=23&tx_ttnews[tt_news]=3166&tx_ttnews[year]=2015&tx_ttnews[month]=09&cHash=8c32015dd3

- Moyen-Orient : le pape interpelle la communauté internationale

Le 9 octobre, dénonçant une « crise humanitaire aux proportions énormes », le pape François a demandé à tous les membres du synode sur la famille de prier avec lui pour la réconciliation et la paix au Moyen-Orient. Et avec le synode, élargissant sa préoccupation aux régions du continent africain qui sont en train de vivre des situations de conflit analogues, il a lancé un appel fervent à la communauté internationale pour qu’elle trouve une façon d’aider efficacement les parties concernées à élargir leurs horizons au-delà des intérêts immédiats et à utiliser les instruments du droit international et de la diplomatie, pour résoudre les conflits en cours.
http://www.zenit.org/fr/articles/moyen-orient-le-pape-interpelle-la-communaute-internationale

Le 18 octobre, au terme de la messe de canonisation de Louis et Zélie Martin (parents de Thérèse de Lisieux), le pape François a appelé au courage de dire « non » à la violence et à la vengeance et « oui » à la paix en Terre Sainte « pour le bien de l’humanité. »
http://www.zenit.org/fr/articles/terre-sainte-faire-la-paix-pour-le-bien-de-l-humanite

- ONU : traiter les causes qui forcent les migrants à fuir

Le 2 octobre 2015 à New York, à l’occasion du 70e anniversaires des nations Unies, le Saint-Siège, par la voix de Mgr Paul Gallagher, secrétaire du Vatican pour les relations avec les États, appelle à reconnaître l’unité de la famille humaine. Il souligne en particulier que « même dans les situations les plus dramatiques de déplacement (les migrants) avaient toujours apporté une contribution positive à leur pays d’accueil. » Dans la perspective de l’Agenda 2030 pour le développement durable adopté récemment, il propose 4 domaines de réflexion : la responsabilité de protéger, le respect du droit international, le désarmement et la protection de l’environnement.
http://www.zenit.org/fr/articles/onu-traiter-les-causes-qui-forcent-les-migrants-a-fuir-par-mgr-gallagher
http://www.zenit.org/fr/articles/migrations-reconnaitre-l-unite-de-notre-famille-humaine

- 8e Forum mondial sur la migration et le développement

Le Forum Mondial sur la Migration et le Développement (FMMD) est une initiative récente des États Membres de l’ONU afin de traiter les interconnections entre migration et développement de manière pratique et orienté vers l’action. C’est un processus informel, non contraignant, volontaire, mené par les gouvernements, qui marque l’aboutissement de plus d’une décennie de dialogue international sur l´importance croissante des liens entre migration et développement.
http://www.geneve-int.ch/fr/global-forum-migration-development-gfmd-1

Istanbul le 15 octobre 2015. Dans son intervention au 8e Forum mondial sur la migration et le développement, le P. Gabriele F. Bentoglio, sous-secrétaire du Conseil pontifical pour la pastorale des migrants et des personnes en déplacement, rappelant l’adoption récente par l’ONU du Programme 2030 pour le développement durable qui déclare son engagement pour éradiquer la pauvreté, souligne que le principal défi est d’assurer un suivi et un examen appropriés de cet engagement. Pour ce faire il fait 3 remarques :
- il affirme la nécessité de « la mondialisation de la solidarité, de la coopération internationale, et de la répartition équitable des biens de la terre » ;
- il recommande une « stratégie de migration réussie et durable », appuyée sur « une politique d’intégration parallèle et intégrée, articulée autour de la personne humaine comme sujet principal responsable du développement » ;
- il propose la mise en place de canaux légaux de migration et d’opportunités bénéficiant à la fois aux pays d’accueil et au pays d’origine, par exemple en « développant des programmes d’échange flexibles de travail temporaire ou en augmentant l’investissement dans les bourses pour que les étudiants aillent dans des nations plus riches acquérir des connaissances scientifiques ou une formation professionnelle. Cela leur permettrait de répondre efficacement aux besoins de leur terre natale. »
http://www.zenit.org/fr/articles/les-migrants-pour-le-progres-et-le-bien-etre-de-la-societe
http://www.zenit.org/fr/articles/une-reponse-desordonnee-et-inadequate-a-la-migration

- SOS Méditerranée

Sophie Beau, chargée de mission dans l’humanitaire à Marseille, et Klaus Vogel, un capitaine de la marine marchande ont imaginé un projet un peu fou : armer un bateau, le « Markab » actuellement à quai en Croatie, pour porter secours aux migrants entre les côtes libyenne et italienne. Pour ce faire ils font appel aux dons. Déjà 3300 donateurs ont répondu rendant le projet crédible. « SOS Méditerranée » veut prendre la mer en décembre ou janvier. On peut continuer à aider l’association sur « sosmediterranee.org ».
www.laprovence.com (vendredi 23 octobre 2015)

 Libertés fondamentales et dialogue interreligieux

- OSCE : liberté de religion bafouée, les autres libertés disparaissent

L’OSCE, Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, anciennement Conférence sur la sécurité et la coopération en Europe (CSCE) jusqu’en 1995, est une organisation internationale ayant pour but de favoriser le dialogue et la négociation entre l’Est et l’Ouest. Elle est la seule organisation européenne à vocation généraliste accueillant la totalité des États du continent européen, ainsi que ceux qui n’en sont pas, mais qui sont nés de la dissolution de l’Union soviétique. Elle offre ainsi à l’Europe et à des pays contigus, dans le Caucase ou en Asie centrale, la possibilité de maintenir un dialogue politique permanent. Au-delà de cette zone, des pays non européens, comme les États-Unis et le Canada, en sont membres, et d’autres, comme l’Australie et la Thaïlande, ont un statut d’États partenaires.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_pour_la_sécurité_et_la_coopération_en_Europe

Lors de la réunion de l’OSCE « pour la mise en œuvre de la dimension humaine », 30 septembre 2015, à l’occasion de la « Session de travail 15 » sur le thème : « Libertés fondamentales II : Liberté de pensée, de conscience, de religion ou de croyance », Mgr Janusz Urbanczyk, représentant permanent du Saint-Siège à l’OSCE est intervenu, rappelant en particulier que la liberté religieuse est la pierre d’angle du dialogue et de la coopération et la garantie de toutes les autres libertés.
http://www.zenit.org/fr/articles/osce-liberte-de-religion-bafouee-les-autres-libertes-disparaissent

- 10 ans de l’Amitié judéo-musulmane de Bordeaux

L’Amitié judéo-musulmane de Bordeaux a fêté ses 10 ans le 10 octobre dernier. Pour que le « vivre ensemble » devienne une réalité multiple et définitive, il faut « changer notre regard des uns sur les autres » rappelait le Dr Albert Roche, président du CRIF Aquitaine. Il s’agit d’être « non pas hommes de bonne volonté mais hommes de volonté déterminée » unis « pour faire barrage à l’escalade de la violence. »
http://www.bo.crif.org:81/fr/actualites/10-ans-de-lamitié-judéo-musulmane-de-bordeaux/57477

- Juifs et Arabes réunis pour la paix en Israël

À l’initiative de l’association Givat Haviva qui encourage la coexistence entre Juifs et Arabes, plusieurs centaines de personnes se sont réunies le vendredi 16 octobre en Galilée pour appeler à la réconciliation. « Notre tâche est d’inspirer le calme et de s’assurer de la sécurité publique » expliquait la déclaration, signée par sept maires de municipalités juives et arabes de la région de Wadi Ara.
http://www.directmatin.fr/monde/2015-10-17/des-centaines-de-juifs-et-darabes-reunis-pour-la-paix-en-israel-713744

- « L’absence de spirituel est un problème, pas l’islam »

Le philosophe Abdenour Bidar, réagissant au débat qui a opposé Alain Finkielkraut à Pierre Manent « au défi considérable que représente la poussée d’un islam fort dans une nation faible », affirme qu’il faut régénérer les « idéaux magnifiques et indispensables, synthétisés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme […] par la contribution de tous les héritages humanistes d’Orient, afin que désormais l’Occident ne soit plus laissé à l’illusion qu’il peut « fabriquer de l’universel tout seul » pour l’imposer tel quel à la planète. »
« Notre crise majeure, dit-il encore, n’est ni économique, ni financière, ni écologique, ni sociopolitique, ni géopolitique : c’est une crise spirituelle d’absence radicale – dans les élites et dans les masses – de vision d’un sublime dans l’homme qui serait partageable entre tous, athées, agnostiques, croyants. »
Et plus loin : « Ici en France, une laïcité mal comprise nous a fait expulser hors du champ public toute recherche en commun d’un souverain bien spirituel… Or, cette laïcité française est une chance, si aujourd’hui nous nous en saisissons pour chercher tous, avec nos musulmans, dans le respect et la compréhension mutuelle, ce qui en amont de la dignité de la personne humaine la fonde spirituellement. »
http://www.lemonde.fr/idees/article/2015/10/27/l-absence-de-spirituel-est-un-probleme-pas-l-islam_4797884_3232.html#Rwv4AHRfVYpYFB4W.99

- Les Protestants accueillent Anouar Kbibech, nouveau président du CFCCM

Cette rencontre, une grande première : il s’agissait de rappeler l’amitié et le soutien du protestantisme à l’égard de l’Islam de France et sa disponibilité pour l’aider à relever les défis qui l’attendent, intensifiés depuis les attentats de janvier 2015. »
http://www.protestants.org/index.php?id=23&tx_ttnews[tt_news]=3246&tx_ttnews[year]=2015&tx_ttnews[month]=10&cHash=4feff6c346

- Le pape fait le lien entre anti-sionisme et antisémitisme

Le 28 octobre, lors de l’audience privée accordée au président du congrès juif mondial Ronald Lauder et faisant suite à la rencontre solennelle célébrant les 50 ans de la déclaration conciliaire Nostra Aetate, le pape François a déclaré : « Attaquer des juifs c’est de l’antisémitisme, mais une attaque contre l’État d’Israël est aussi de l’antisémitisme. Il y a peut-être des désaccords politiques entre les gouvernements sur des enjeux politiques, mais l’État d’Israël a tous les droits d’exister en sécurité et en prospérité. »
http://www.letemps.ch/monde/2015/10/30/pape-declare-nier-droit-exister-israel-c-antisemitisme

- Une nouvelle chaire UNESCO « Éducation à la citoyenneté science de l’Homme et convergence des mémoires

Le 8 octobre 2015 a été inaugurée, au Camp des Milles dans les Bouches du Rhône, la chaire UNESCO « Éducation à la citoyenneté, sciences de l’Homme et convergence des mémoires », en présence du Président de la République François Hollande, de la directrice générale de l’UNESCO Irina Bokova, de la Garde des sceaux, des ministres de l’Éducation de la jeunesse et des sports et des Anciens Combattants ainsi que de nombreuses autres personnalités dont Serge Klarsfeld. Il s’agit de faire de ce « Vel d’Hiv du Sud » un porte-voix pour « garder le souvenir des victimes, évoquer l’histoire de nos responsabilités et appeler à la vigilance ». Cette chaire rattachée conjointement à la Fondation du Camp des Milles, mémoire et éducation et à Aix-Marseille université rassemble 14 universitaires d’Europe, d’Afrique et d’Asie, sous la responsabilité d’Alain Chouraqui, chercheur au CNRS et président de la Fondation du Camp des Milles. Son axe de recherche recoupe largement celui du mémorial : « Faire ressortir les mécanismes humains fondamentaux pouvant conduire au pire et les moyens d’y résister ».
http://www.crif.org/fr/actualites/la-shoah-n’est-pas-seulement-l’histoire-des-juifs-c’est-l’histoire-de-l’humanité/57401
www.laprovence (vendredi 9 octobre 2015)

 50e anniversaire de « Noastra Aetate »

- 28 octobre 2015, une audience « interreligieuse »

Il y a cinquante ans, l’Église catholique changeait son regard sur les juifs : « Scrutant le Mystère de l’Église, le Concile […] ne peut oublier […] qu’elle se nourrit de la racine de l’olivier franc… » rappelle Jean-Marc Chouraqui, professeur d’histoire à Aix-Marseille Université, directeur de l’Institut interuniversitaire d’études et de culture juives d’Aix-en-Provence.
La Croix, 28 octobre 2015.
http://www.ajcf-provence.org

Selon un intervenant à Rome : « Dialoguer ne veut pas dire négocier un compromis en vue de l’établissement d’une seule religion pour tous. C’est respecter l’autre et reconnaître dans sa tradition la recherche de Dieu qui nous anime. C’est œuvrer ensemble pour un monde meilleur. Le dialogue il faut le pratiquer tous les jours, par le biais de relations fraternelles et d’amitié. »

Soucieux de ne pas s’en tenir à une simple commémoration et de se montrer attentifs aux problèmes actuels, les organisateurs de la rencontre ont choisi de consacrer une partie des débats à l’engagement des religions pour la paix et au défi de la liberté religieuse. La conclusion des travaux, confiée au cardinal Secrétaire d’État, Pietro Parolin, a été placée sous le signe de l’éducation à la paix.
http://fr.radiovaticana.va/news/2015/10/28/50e_anniversaire_de_nostra_aetate__la_ligne_de_crête_du_dialogue_interreligieux/1182760
http://fr.radiovaticana.va/news/2015/10/28/audience_générale_interreligieuse_en_commémoration_de_nostra_aetate/1182611

Pour Abdallah Redouane, secrétaire général du centre islamique culturel d’Italie : « Dialoguer veut dire tout simplement choisir la voie la plus adéquate pour pouvoir traiter les thèmes difficiles et aussi les questions épineuses de notre temps. »
http://fr.radiovaticana.va/news/2015/10/28/un_regard_musulman_sur_nostra_aetate/1182777

 Spécial Syrie : Sommet de Vienne des 29 et 30 octobre 2015

De la diplomatie comme art de discuter avec ses ennemis. C’est ce qui s’est passé à Vienne avec l’arrivée à la table de discussion de l’Iran et de la Russie face aux USA, à l’Europe et aux Saoudiens, en présence enfin des Turcs, des Égyptiens et des Libanais. Aucun accord décisif attendu bien sûr, mais la présence de protagonistes aux positions même très divergentes peut être perçue comme un progrès.
http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Un-sommet-decisif-pour-la-Syrie-2015-10-30-1374323?xtor=EPR-9-%5B1300894618%5D

 En Bref

- Le prix AJCF 2015 attribué au docteur Richard Prasquier

- Le prix Sakharov 2015 attribué à Raef Badaoui

Chaque année, le prix Sakharov, décerné par le Parlement européen, honore les personnes ou les organisations qui se consacrent à la défense des droits de l’homme et des libertés fondamentales. Cette année il a été attribué au blogueur saoudien Raef Badaoui, animateur du site internet libéral Saudi Network, qui a été condamné à 10 ans de prison et à 50 coups de fouet par semaine pendant 20 semaines pour « insulte » envers l’islam. Le président du Parlement européen Martin Schultz a demandé sa grâce et sa libération au roi d’Arabie Saoudite.
http://www.bo.crif.org:81/fr/revuedepresse/le-prix-sakharov-2015-du-parlement-européen-attribué-au-blogueur-saoudien-raef-badaoui/57606
www.laprovence.com (vendredi 30 octobre 2015)

- Littérature

- « L’Alliance irrévocable, écrits sur le judaïsme » 29 textes du P. Michel de Goedt rassemblé par le P. Didier-Marie Golay, éd du Carmel, janvier 2015, 336 p.
Michel de Goedt apparaît comme un porteur de dialogue et un théologien parmi les grands précurseurs de ce que sera un jour une théologie chrétienne de la Shoah... Il a reçu la vocation particulière d’être un lien puissant entre l’Église et le judaïsme mais aussi l’État d’Israël. Il s’inscrit pleinement dans un mouvement de fond qui traverse l’Église depuis soixante-dix ans, marquée de façon indélébile par le pontificat de Jean-Paul II.
http://www.crif.org/fr/actualites/père-michel-de-goedt-un-carme-face-à-israël/57203

- « Le temps de la consolation » Michel Foessel, éd. Seuil, Octobre 2015, 288 p.
Autre que le ressassement de la perte ou l’oubli volontaire du passé, la consolation est une voie étroite, une ligne de crête qui traverse l’histoire de la pensée. Elle perdure face à la désolation et abandonne le projet de consoler par la raison, elle passe par l’invention de nouvelles manières d’être ensemble.