Sur la toile

  • JCRelations : Histoire et théologie des relations judéo-chrétiennes (recension de livre)
  • JCRelations : Le Pape François reçoit la Conférence des Rabbins Européens
  • JCRelations : « L’ancienne Alliance jamais révoquée » dans les interventions récentes des papes
  • JCRelations : Colloque de l’ICCJ à Rome pour le 50e anniversaire de Nostra Aetate
  • JCRelations : Ce lien qui unit les Chrétiens et les Juifs (Entretien avec Bogdan Bialek, co-directeur chrétien du Conseil Polonais des Chrétiens et des Juifs)

Rechercher

Accueil > Lire, voir, écouter... > Lectures > Livres > Le rabbin et le cardinal : Gilles Bernheim, Philippe Barbarin

Le rabbin et le cardinal : Gilles Bernheim, Philippe Barbarin


Sortie le 16 janvier 2008, chez Stock, 19,50 €

Gilles Bernheim était le Rabbin de la Grande Synagogue de la Victoire et est devenu depuis le Grand rabbin de France, professeur agrégé de philosophie, il est vice-président d’honneur de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France.

Philippe Barbarin est évêque depuis septembre 2002.

Mot de l’éditeur
On parle beaucoup du « rapprochement » entre Juifs et catholiques, on parle beaucoup de « dialogue » entre les religions, mais on les met rarement en pratique l’un et l’autre. En tout cas pas à ce niveau d’engagement personnel où se sont placés ici les deux interlocuteurs. Fondé sur une estime réciproque, ce dialogue porte sur les grandes questions qui aujourd’hui interpellent croyants et incroyants : la place de la religion dans les sociétés modernes, la foi, la laïcité, les dérives intégristes, la morale. Il n’épargne pas les sujets qui fâchent – l’Église et l’antisémitisme –, pas plus que les questions personnelles – comment chacun vit sa foi, ses rites, comment chacun a découvert la religion de l’autre et ce qu’elle a d’abord signifié pour lui, etc. Ce livre ne ressemble ni à une discussion érudite entre théologiens ni à une conversation de salon : il est la traduction d’un échange intellectuel et spirituel entre deux personnalités de premier plan qui vivent la fonction qu’ils exercent comme une vocation, une responsabilité, une joie.

Une recension de Vincent Féroldi, prêtre du diocèse de Lyon, ancien directeur de la communication du diocèse, sur le site CDO-Lyon.


Version imprimable de cet article Version imprimable ::


Les commentaires n'engagent que leur auteur et ne seront publiés que si vous laissez votre nom (pas de pseudonyme) et une adresse mail valide (qui n'est vue que par le Webmestre).

Inscription à la lettre de l'AJCF


voir tous les événements