Sur la toile

  • Le Figaro : Alain Finkielkraut : « Au nom de la lutte contre l’islamophobie, on sous-estime la haine des Juifs et de la France »
  • RCJ : L’esprit de l’escalier du 13 juillet 2014
  • Le Monde : Les génocidaires, des hommes ordinaires

Rechercher

Accueil > AJCF Nationale > Actualités > Cérémonie de commémoration à Pithiviers et Beaune-la-Rolande 2012

Cérémonie de commémoration à Pithiviers et Beaune-la-Rolande 2012


Tous les ans depuis des années, l’Union des Déportés d’Auschwitz (UDA) organise un voyage de mémoire le dimanche suivant le 14 mai. Depuis quelques années, l’UDA a été rejointe par d’autres organisations comme le CRIF ou les Fils et Filles de déportés (association présidé par Serge Klarsfeld).

Le 14 mai est la date anniversaire de la Rafle du Billet vert, le 14 mai 1941.

Cette année, à Beaune-la-Rolande puis à Pithiviers, près des monuments commémoratifs respectifs sur les lieux des camps aujourd’hui disparus, une stèle a été dévoilée. L’AJCF y était.

A lire :
- le Compte-rendu de la journée
- le texte de la stèle
- quelques liens pour en savoir plus.

Photos et textes ajoutés : RV

Le 14 mai 1941 les Juifs étrangers sont convoqués individuellement, pour un " examen de situation" par le fameux Billet vert. 3 710 hommes sont ainsi arrêtés et internés dans les camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande dans le Loiret, anciens camps de prisonniers de guerre, puis envoyés à Auschwitz : peu d’entre eux en sont revenus. Parmi eux se trouvent 3 430 Juifs polonais, 123 Juifs apatrides et 157 Juifs tchèques.
D’autres les ont rejoints, après la rafle du vel d’hiv notamment.

Cette année, 70 ans après les départs des premiers convois vers les camps de la mort, l’assistance était particulièrement nombreuse, on aime bien les chiffres ronds pour les commémorations.

Compte-rendu de la Cérémonie de commémoration Pithiviers et Beaune-la-Rolande 2012

Parue sur le site du CRIF, par Claude Hampel

Les camps d’internement du Loiret : De 1941 à 1943, plus de 18.000 juifs, dont près de 4.000 enfants, furent internés dans les deux camps de Pithiviers et Beaune-la-Rolande. Camps ouverts en prévision des mesures prises pour l’arrestation de 5 000 juifs étrangers en région Parisienne. Internés en sureffectif à Drancy et catégorie à part : « les non-déportables » qui seront déportés.

Le camp de Beaune-la-Rolande est, avec celui de Pithiviers, le deuxième grand camp d’internement du Loiret. Créé au début de 1941 pour les Juifs, il se remplit l’été suivant après la rafle du Vél d’Hiv. Près de 300 hommes, des camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers, sont transférés dans les fermes de Sologne jusqu’en juillet 1942.

Les enfants de 2 à 14 ans arrêtés avec leurs parents sont envoyés à Pithiviers (1 800) et à Beaune-la-Rolande (1 500). C’est à l’écart de la capitale, dans le Loiret, qu’en juillet 1942, la Gestapo et la police de Vichy séparèrent en toute discrétion parents et enfants juifs arrêtés lors de la rafle du Vel d’Hiv. Les parents sont d’abord transférés à Drancy puis déportés. A partir du 17 août 1942, les enfants seront à leur tour envoyés à Auschwitz pour y être gazés.

Ce camp, comme celui de Pithiviers, fonctionnait sous la double tutelle de la Préfecture du Loiret et de l’autorité allemande. D’après la composition des convois de transport des Juifs vers Auschwitz, on peut estimer à 12 000 au moins ceux qui provenaient des deux camps du Loiret.

Dimanche 20 mai 2012 fut une journée de recueil et de commémoration marquant le début du processus de la déportation des Juifs de France en 1942, l’année de la ratification à Wansee de la Solution finale. Rappelons, une fois de plus, que la responsabilité de l’Etat français dans les déportations des Juifs de France fut reconnue en 1995 par le Président Jacques Chirac.

70 ans après, à l’initiative de l’Union des Déportés d’Auschwitz, présidée par Raphaël Esrail - avec la participation active des Filles et Fils des Déportés Juifs de France et leur Président Serge Klarsfeld - de très nombreuses personnes se sont réunies pour rendre hommage aux victimes des lois de Vichy. Des élus locaux, des représentants de la Police nationale, de la gendarmerie et de l’armée étaient présents, ainsi que Claude Hampel, Président de la Commission du Souvenir du CRIF, entouré de Milo Adoner, Monique Nowodvorsqui, Alexandre Borycki.

La cérémonie a débuté à Beaune-La-Rolande par un dépôt de gerbes, suivie d’allocutions de : Jacques Fredj, directeur du Mémorial de Shoah, l’historien Serge Klarsfeld et du Maire, M. Renoucci. Olivier Lalieu, au nom du Mémorial, a présidé au dévoilement des stèles commémoratives à Beaune-La-Rolande et à Pithiviers.

Eliane KleinL’assistance s’est rendue ensuite sur le site du camp de Pithiviers, où prononcèrent des allocutions : M. Michel Camux, Préfet de Région, Mme Marie-Thérèse Bonneau, Maire de Pithiviers, Serge Klarsfeld (FFDJF), Raphaël Esrail (UDA), Hélène Mouchard-Zay, directrice du CERCIL-Orléans et Eliane Klein, délégué du CRIF-Région Centre, dont nous reproduisons le remarquable discours. Les deux volets de la commémoration furent conduits par Roger Herman (UDA).

Le texte de la stèle

PDF - 258.6 ko
La déportation des juifs depuis les camps du Loiret

Quelques liens sur les rafles et les camps du Loiret :
- la Rafle du billet vert, 14 mai 1941
- Commémoration de la rafle du Vél’ d’hiv’ - 17 juillet 2011
- CERCIL : Musée-mémorial des enfants du Vél d’Hiv, Centre d’histoire et de mémoire sur les camps dans le Loiret et la déportation juive


Version imprimable de cet article Version imprimable :: envoyer l'article par mail envoyer par mail


Laisser un commentaire

Newsletter

Dossiers

Voyage du pape François en Terre sainte

*****

Mémorial Lustiger à Abu Gosh

*****

ICCJ Aix 2013 : les actes complets du colloque sur la Laïcité

Agenda


<<  juillet 2014  >>
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

voir tous les évènements