Sur la toile

  • Le Figaro : Alain Finkielkraut : « Au nom de la lutte contre l’islamophobie, on sous-estime la haine des Juifs et de la France »
  • RCJ : L’esprit de l’escalier du 13 juillet 2014
  • Le Monde : Les génocidaires, des hommes ordinaires

Rechercher

Accueil > Lire, voir, écouter... > Lectures > Livres > Les enfants cachés en France

Les enfants cachés en France


Après l’AG de l’AJCF à Limoges où nous avons entendu parler d’enfants cachés, dans les conférences, un film et par des témoignages très émouvants de personnes présentes, nous vous proposons un livre, des émissions de radio à écouter et un site internet.

Durant la période de l’Occupation, environ 11 600 enfants ont été assassinés par les nazis.
Parallèlement à la collaboration, des réseaux se mirent en place et 62 000 enfants furent cachés, dans des institutions chrétiennes ou dans des familles d’accueil, souvent chrétiennes également.

Les enfants cachés en France, Nathalie Zajde

Chez Odile Jacob (9 février 2012), 247 pages, 22,20 €

Présentation de l’éditeur : C’étaient de petits enfants juifs en France durant la guerre. Ils étaient destinés à périr dans les camps de la mort. Ils ont été cachés et miraculeusement sauvés. Quelles stratégies psychologiques ont-ils adoptées en réponse à l’injonction paradoxale qui leur était adressée : « Ne sois plus toi si tu veux être. Ne sois plus juif si tu veux rester en vie » ? Comment en sont-ils restés marqués ? Comment l’ont-ils dépassée ? Nathalie Zajde dessine ici le portrait d’une vingtaine de ces enfants cachés, anonymes ou célèbres, comme Boris Cyrulnik, Serge Klarsfeld, Saul Friedländer, André Glucksmann.

Ils ont tous développé une surprenante intelligence du monde et un amour de la vie. Ce livre montre qu’il est possible de surmonter les événements traumatiques vécus dans l’enfance à condition d’y puiser une force particulière et d’accepter de se penser dans sa singularité, à condition de ne pas faire comme si cela n’avait pas été.

Une leçon de psychologie du quotidien pour surmonter les difficultés de l’existence.

Nathalie Zajde est maître de conférences en psychologie à l’université Paris-VIII et travaille au centre Georges-Devereux, au sein de l’équipe d’ethnopsychiatrie du professeur Tobie Nathan. Elle a créé en France les premiers dispositifs de prise en charge psychologique des enfants cachés et descendants de survivants de la Shoah. Elle a notamment publié Enfants de survivants et Guérir de la Shoah.

Le site de Nathalie Zajde sur les enfants cachés

Elle était l’invitée de Victor Malka dans Maison d’études sur France-Culture le dimanche 3 juin 2012 : à écouter ou podcaster pendant quelques semaines sur le site de l’émission.

Également dans l’émission de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah Mémoires Vivessur RCJ le 20 mai 2012


Version imprimable de cet article Version imprimable :: envoyer l'article par mail envoyer par mail


Laisser un commentaire

Newsletter

Dossiers

Voyage du pape François en Terre sainte

*****

Mémorial Lustiger à Abu Gosh

*****

ICCJ Aix 2013 : les actes complets du colloque sur la Laïcité

Agenda


<<  juillet 2014  >>
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 

voir tous les évènements