*/ /* Dewplayer */ .mejs-container.mejs-pixplayer { background: none; height:24px !important; } .mejs-pixplayer .mejs-controls { background: #e5e5e5; border-radius: 4px; height:24px; width: 100%; -webkit-transition: width 0.2s linear; -moz-transition: width 0.2s linear; -o-transition: width 0.2s linear; transition: width 0.2s linear; } .mejs-pixplayer .paused .mejs-controls { width: 81px; overflow: hidden; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-playpause-button { position: absolute; top:0; left:100%; width: 42px; height:24px; z-index:3; margin-left: -42px; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-playpause-button button { position:relative; background: url("http://ajcf.fr/plugins/auto/player/v2.7.9/css/img/controls-pixplayer.png") no-repeat left 0; width: 42px; height:24px; margin: 0; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-play button:hover { background-position: left -32px; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-pause button { background-position: left -64px; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-pause button:hover { background-position: left -96px; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-time { position: absolute; top:6px; padding-top:0; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-time span { color:#333; font-weight: normal; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-currenttime-container { left:50px; z-index: 2; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-duration-container { right: 45px; z-index: 2; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-duration-container span { } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-time-rail { padding:0 4px; height: 24px; width:67% !important; position:absolute; left:45px; top:0; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-time-rail span { height:14px; border-radius: 0; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-time-rail .mejs-time-total { margin:4px 0; border:1px solid #CCCCCC; background: #f2f2f2; width:96% !important; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-time-rail .mejs-time-loaded { background: #eee; max-width:100%; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-time-rail .mejs-time-current { background: #fff; max-width:100%; } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-currenttime-container { } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-duration-container { } .mejs-pixplayer .mejs-controls .mejs-volume-button { display: none; } .mejs-pixplayer .mejs-controls div.mejs-horizontal-volume-slider { position:relative; background: url("http://ajcf.fr/plugins/auto/player/v2.7.9/css/img/controls-pixplayer.png") no-repeat left -160px; width: 46px; height:24px; margin: 0; z-index:3; } .mejs-pixplayer .mejs-controls div.mejs-horizontal-volume-slider:after{ content:""; display:block; position: absolute; top:0; opacity:0; left:2px; width: 13px; height: 20px; background: url("http://ajcf.fr/plugins/auto/player/v2.7.9/css/img/controls-pixplayer.png") no-repeat left -192px; z-index: 4; -webkit-transition: left 0.2s linear,opacity 0.2s linear; -moz-transition: left 0.2s linear,opacity 0.2s linear; -o-transition: left 0.2s linear,opacity 0.2s linear; transition: left 0.2s linear,opacity 0.2s linear; } .mejs-pixplayer .paused .mejs-controls div.mejs-horizontal-volume-slider:after{ left:13px; opacity:1; } .mejs-pixplayer .mejs-controls div.mejs-horizontal-volume-slider .mejs-horizontal-volume-total { width: 34px; height: 17px; position: absolute; background: #f2f2f2 url("http://ajcf.fr/plugins/auto/player/v2.7.9/css/img/controls-pixplayer.png") no-repeat left -128px; left:5px; top:4px; border-radius:0; } .mejs-pixplayer .mejs-controls div.mejs-horizontal-volume-slider .mejs-horizontal-volume-current { height: 17px; position: absolute; background: #666666 url("http://ajcf.fr/plugins/auto/player/v2.7.9/css/img/controls-pixplayer.png") no-repeat left -128px; left:5px; top:4px; border-radius:0; } .mejs-pixplayer .paused .mejs-controls div.mejs-horizontal-volume-slider .mejs-horizontal-volume-total, .mejs-pixplayer .paused .mejs-controls div.mejs-horizontal-volume-slider .mejs-horizontal-volume-current { opacity: 0; -webkit-transition: opacity 0.2s linear; -moz-transition: opacity 0.2s linear; -o-transition: opacity 0.2s linear; transition: opacity 0.2s linear; } 160505-Samuel Sandler M. Samuel Sandler pendant une grande partie de l’AG nous a tous beaucoup touchés." />

Accueil > AJCF Nationale > Assemblées générales de l’AJCF > 2016 Versailles > Retour d’assemblée générale

Retour d’assemblée générale

Les 5 et 6 mai derniers se déroulait, à Versailles, notre Assemblée Générale annuelle. Selon la loi non écrite qu’observe l’AJCF depuis plusieurs années, après Annecy l’an dernier c’était au tour de Paris et de sa région de l’accueillir cette année. Sollicités, le groupe local de Versailles et sa présidente Elzbieta Amsler répondirent avec un généreux enthousiasme, et c’est donc au Centre Huit de la Porte de Buc que nous nous sommes retrouvés pour ces deux jours. L’accueil fraternel des responsables de cette Maison protestante et de la communauté des Diaconesses voisine, la commodité de la vaste salle de conférence, parfaitement équipée, la gentillesse et l’efficacité des membres du groupe de Versailles, le soleil avec une chaleur presque estivale durant les deux jours, tout contribua à la réussite de ces deux journées, jusqu’à la visite surprise, malheureusement trop courte, du rabbin Philippe Haddad. La présence de

160505-Samuel Sandler
M. Samuel Sandler pendant une grande partie de l’AG nous a tous beaucoup touchés.

Mais venons-en aux trois conférences. Elles avaient toutes un point commun : le Protestantisme dans son rapport au Judaïsme. En effet, non contents de passer ces deux journées dans un lieu protestant, nous avions voulu devancer de quelques mois les célébrations du 500e anniversaire de la Réforme et consacrer tous nos temps d’étude aux relations entre Juifs et Protestants.

Ce fut d’abord de leur histoire que nous entretint le Pr André Encrevé, dans une remarquable conférence qu’il intitula « 

160505-Andre Encreve
Protestants et Juifs de France, de l’Affaire Dreyfus à la fondation de l’État d’Israël » ; remarquable par sa clarté, par la richesse de sa documentation et par l’analyse qu’il en dégagea. Deux aspects m’ont particulièrement frappée : d’abord le souci admirable de cet historien de ne jamais rien avancer qui ne reposât sur des documents d’archive, refusant sans cesse de donner place aux « impressions », aussi bien les siennes propres que celles de l’auditoire, en nous renvoyant toujours, avec une grande honnêteté intellectuelle, aux documents ; ensuite la révélation — surprenante pour nous tous par le contraste avec bien des positions protestantes actuelles — de nombreux documents protestants exprimant un soutien sans réserves au jeune État d’Israël, certains l’accompagnant d’un accent quasi mystique…

La matinée du 6 mai fut consacrée à la réflexion théologique.

Sœur Anne-Étienne, diaconesse de Reuilly, depuis longtemps habitée par le souci des relations avec le Judaïsme dans lesquelles elle joua un rôle important, évoqua d’entrée de jeu ses échanges avec Colette Kessler, qui la conduisirent à comprendre en profondeur ce qu’elle appela « la différence dans la communion ». Méditant devant nous sur les fameux chapitres de l’épître de Paul, Romains 9-11, et en particulier sur la parabole de l’olivier, sœur Anne-Étienne nous introduisit, avec une con-fiance qui toucha l’auditoire, au cœur de ses relations avec les Juifs, maintenue avec eux « dans une tension vivifiante », comme le sont les Juifs et les Chrétiens d’origine païenne, grâce à cette racine juive sur laquelle ensemble nous sommes ancrés.

Vint ensuite la conférence du pasteur Alain Massini, qu’il consacra, avec la sincérité et l’humour qui le caractérisent, au document Église et Israël que publia, en 2001, la Concorde de Leuenberg, appelée depuis Communion d’Églises protestantes d’Europe (CEPE).

Après avoir présenté un substantiel résumé de ce document, montré sa richesse et son apport dans le débat théologique suscité par le dialogue entre Juifs et Chrétiens dans les Églises, notre Vice-Président en vint à sa réception et sa place dans le travail des Protestants en France aujourd’hui : si les Églises luthérienne et réformée ont souhaité prendre quelque distance avec ce texte et ne l’ont pas reçu, ce document a contribué à renforcer la réflexion protestante lancée dès 1947 par la Fédération Protestante de France (FPF). Alain Massini a également souligné les initiatives prises par la FPF dans les deux dernières décennies pour développer les contacts avec le CRIF notamment et relancer le processus de réception de ce texte. Ainsi, à l’automne 2015, l’Église Protestante Unie a engagé le processus de réflexion en publiant le document de travail Juifs et Protestants, une fraternité exigeante.

Il a enfin salué les récentes déclarations des Juifs de France et du rabbinat orthodoxe qui ouvrent de nouvelles perspectives dans ce dialogue, qui devrait être mené de façon œcuménique.

C’est ainsi que s’achevèrent nos travaux, nos amis versaillais nous ayant préparé, pour finir la journée en beauté, une visite de la Salle du Jeu de Paume, visite dont, n’y ayant pas pris part, je laisserai à d’autres le soin de parler.

Jacqueline CUCHE

[Les photos et les conférences]