Accueil > Documentation > Shoah > Marc-André Charguéraud : Un historien protestant de la Shoah.

Marc-André Charguéraud : Un historien protestant de la Shoah.

Historien, spécialiste de l’histoire des victimes de la Shoah, il porte un regard différent des historiens "classiques", de plus le regard d’un protestant qui a participé aux sauvetage de juifs au Chambon-sur-Lignon.

Marc-André Charguéraud publie des articles mensuels sur son blog La Shoah revisitée.

Le blog : la.shoah.revisitee.org

Dans ces articles, souvent issus de ses livres, il veut "dénoncer les mythes, d’éviter les préjugés, de briser les tabous, de dévoiler des paradoxes et d’exposer des situations trop souvent ignorées".

Un article de quatre pages parait chaque mois sur une situation spécifique. A la fin de chaque article le lecteur peut intervenir.
Vous pouvez les lire directement chaque mois sur le blog ou vous abonner pour les recevoir par mail.

Son site personnel présente ses ouvrages sur la Shoah, plusieurs d’entre eux ont été recensés de manière élogieuse dans Sens, la revue de l’AJCF.
Le site : http://andre.chargueraud.fr/

Biographie : Né en 1924 dans une famille protestante française, Marc-André Charguéraud est diplômé de Sciences politiques et licencié en droit (Paris). Il est titulaire d’un Master of Business Administration (Harvard).

Durant la Seconde Guerre mondiale, Marc-André Charguéraud fut engagé volontaire dans la première armée française en 1944. Par la suite il a dirigé et présidé plusieurs sociétés en France, en Allemagne et en Suisse. Il a participé, d’août à novembre 1942, au Chambon-sur-Lignon à la protection des juifs qui fuyaient les arrestations à Lyon. Pendant les mois qui ont précédé la libération de Paris, il a dû vivre caché à un double titre. D’abord parce que, réfractaire au Service du travail obligatoire en Allemagne, il ne possédait que de faux papiers. Ensuite parce que son père, haut fonctionnaire des Affaires étrangères démissionnaire, figurait sur les listes de la Gestapo des personnalités à arrêter en cas de débarquement allié.
source : le site de l’auteur