Accueil > AJCF Nationale > Assemblées générales de l’AJCF > 2012 Limoges > Compte-rendu de l’Assemblée Générale de l’AJCF 2012 à Limoges et Oradour-sur-Glane

Compte-rendu de l’Assemblée Générale de l’AJCF 2012 à Limoges et Oradour-sur-Glane

Cette année, c’est l’AJC de Limoges, ville dans laquelle notre Présidente, le Pasteur Florence Taubmann, exerce son ministère au sein de l’Église Réformée de France, qui accueillait l’Assemblée Générale de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France les Jeudi 17 mai et vendredi 18 mai 2012.

Cette AG était différente dans sa forme de nos habituelles AG : la partie réservée à l’AG proprement dite était très réduite, le jeudi après-midi à Limoges, le vendredi était consacré à un véritable colloque scientifique à Oradour-sur-Glane avec de remarquables conférences autour du thème « Courage et Liberté » suivies d’une visite de ce village martyr accompagnée par le dernier témoin survivant Robert Hébras.

MAJ 28 05 2012 : L’album-photos est en ligne.

un album-photos de ces journées.

L’après-midi du jeudi a été consacrée à l’AG proprement dite : après l’accueil par Bernard Gorse, président du Groupe de Limoges, et par le pasteur Florence Taubmann, Présidente de l’AJCF, une présentation des communautés juive, catholique et protestante de Limoges, Henri Planet, Secrétaire Général, a présenté le rapport financier et Bruno Charmet, Directeur, le rapport d’activités. Ces deux rapports sont réservés aux groupes et leur seront envoyés directement.
Notons que sur les 65 personnes environ qui étaient présentes, seulement 15 groupes sur les presque 45 de l’AJCF étaient représentés.

Le rapport d’activités a évoqué entre autres les points suivants, beaucoup de nos actions étant listées sur notre site dans la rubrique AJCF nationale :

- Un Colloque sur la situation des Chrétiens au Proche Orient, prévu en 2011 et reporté au dimanche 18 novembre 2012 après-midi à Paris
- Prix de l’AJCF 2012 décerné au Pasteur Alain Massini (24 octobre 2011)
- Partenariat CRIF/AJCF et participation de l’AJCF au dîner du CRIF, le 8 février 2012
- Préparation de la conférence de l’ICCJ à Aix-en-Provence du dimanche 30 juin au mercredi 3 juillet 2013 : en effet, l’AJCF et Aix-en-Provence ont été choisis par l’ICCJ pour sa conférence 2013 à l’occasion du cinquantenaire de la mort de Jules Isaac. Les dates et le thème (en lien avec la laïcité et la sécularisation) seront annoncés officiellement à Manchester lors de la prochaine conférence début juillet 2012 à laquelle l’AJCF participera mais retenez bien les dates et venez nombreux, des inscriptions à la journée seront possible.
- L’Assemblée Générale 2013 de l’AJCF suivra la rencontre de l’ICCJ le jeudi 4 juillet 2013 et pourra évoquer plus largement encore la mémoire de Jules Isaac.
- Préparation de la session « Découvrir le Judaïsme » à La Hublais (près de Rennes) du 17 au 22 juillet 2012
- Les réactions après les assassinats de Montauban et Toulouse
- Le site Internet ajcf.fr (le point annuel sera l’objet d’un prochain article)
- Les nombreuses visites et conférences des membres du Comité Directeur, auprès des Groupes

L’AG a été conclue par la présentation des groupes présents.

L’après-midi s’est poursuivie par une visite de l’Église St Pierre-du-Queyroix, à côté de l’hôtel où se tenaient nos travaux, visite suivie d’un extrait du film « L’enfance sauve » de Tessa Racine sur la vie juive à Limoges avant la guerre, les enfants juifs cachés et sauvés, avec beaucoup de témoignages : Certains témoins étaient présents, dont madame Laura Marbouty, par ailleurs organisatrice de notre AG. Nous vous engageons, si vous en avez l’occasion, à voir le film dans son intégralité : il nous a servi d’introduction à la journée suivante à Oradour-sur-Glane.

En effet, le vendredi s’est déroulé entièrement à Oradour-sur-Glane, conservé tel que l’a laissé le détachement de la Panzerdivision Das Reich après avoir massacré les 642 personnes présentes et incendié toutes les maisons. Ce massacre, soigneusement planifié, avait pour seul but de provoquer une onde de terreur en ce 10 juin 1944, quelques jours après le débarquement de Normandie. Les SS ont appliqué là ce qu’ils avaient pratiqué sur une plus grande échelle dans l’Est de l’Europe.

Nous avons été reçus dans le Centre de la Mémoire, fondé pour fournir du sens aux nombreux visiteurs avant leur visite du village sans guide (il dépend de l’état, n’a que 2 gardiens et pas de guides ni audio-guides).

La matinée était consacrée à des conférences sur le thème « Courage et Liberté », une réflexion à partir du massacre d’Oradour, de la résistance et du sauvetage de Juifs dans le Limousin. Ces conférences de très haut niveau, suivies par plus de 150 personnes, nous ont permis d’entendre l’Histoire et aussi de l’incarner à travers des personnes comme cette institutrice disparue dans le massacre évoquée par l’historien Pascal Plas dans son intervention, le philosophe Aimé Forest qui a perdu deux fils lors du massacre, dont nous a longuement et de façon très émouvante parlé Bruno Charmet, et tous les acteurs évoqués par Michel Kiener, historien, en Limousin depuis quarante ans, il a travaillé sur la période de la guerre, à partir d’un énorme corpus rassemblé depuis 45 ans.
Simon Schwarzfuchs, historien n’a pas pu venir mais Pascal Plas nous a lu son témoignage : « Limoges, 1940-1944, témoignage sur une famille juive réfugiée » 

Les textes paraîtront bientôt dans Sens : ce numéro fera référence.

La journée à Oradour s’est poursuivie par la visite du village martyr avec Robert Hébras, unique survivant des 6 rescapés du massacre, visite suivie par plus de 100 personnes.

Pour en savoir plus sur Robert Hébras et entendre son témoignage, vous pouvez regarder le DVD "Une vie avec Oradour".
http://www.oradour-lefilm.com/

Une autre ressource intéressante pour en savoir plus sur le village martyr d’Oradour-sur-Glane : le site internet http://www.oradour-souviens-toi.fr/

Comme toujours, l’AG et le colloque ont permis des contacts enrichissants entre groupes, membres ou sympathisants de l’AJCF.

A lire en complément le compte-rendu différent et très intéressant écrit pour le CRIF par Stéphanie Dassa, membre du Comité Directeur de l’AJCF, sur le site du CRIF.

A l’an prochain à Aix-en-Provence pour l’AG et la conférence ICCJ !

RV