Accueil > Documentation > Politique > "Artisans de paix" > "Artisans de paix" - septembre 2015

"Artisans de paix" - septembre 2015

Sur quelques grands thèmes, on a pu lire dans la presse :

- La crise des migrants

Les situations si dramatiques des migrants ont provoqué des réactions tant des politiques que des représentants des instances religieuses :

- Rencontre de l’ensemble des responsables de culte et des associations cultuelles avec le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, place Beauvau (8 septembre 2015)
8 responsables religieux : catholiques, orthodoxe, protestant, juifs, musulman et bouddhiste ont été reçus. Le ministre les a remerciés pour leur mobilisation unanime et leurs paroles « dignes et fortes ». Le Ministre a rappelé que « lorsque l’essentiel est en jeu, lorsque la vie est en cause, il n’y a qu’un message. Ce message transcende tous les autres : celui de la civilisation humaine, dans les valeurs qu’elle porte. »

- Le pasteur Clavairoly, président de la Fédération Protestante de France (FPF) et président actuel de la Conférence des responsables du culte en France (CRCF) en appelant à l’engagement de chacun soulignait que « si la France est généreuse, elle peut exprimer cette générosité à travers la responsabilité de chacun. »
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Migrants-Cazeneuve-salue-la-mobilisation-des-responsables-religieux-2015-09-09-1353877

- La position du Grand Rabbin de France
Quant au Grand Rabbin de France, Haïm Korsia, lors de la commémoration des victimes de la Shoah (6 septembre), il avait mis en regard la situation de ces réfugiés avec celle des Juifs persécutés pendant la Seconde guerre mondiale, affirmant « Nous devons être les Saliège et les Théas, les Trocmé et les Boegner de notre temps. […] Les migrants sont nos frères en humanité ».
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Les-migrants-sont-nos-freres-en-humanite-rappelle-le-grand-rabbin-de-France-2015-09-06-1352709
Dans un entretien accordé à La Croix le 30 septembre, Haïm Korsia revient sur le travail accompli par les associations juives dans l’accueil des réfugiés.
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Haim-Korsia-Notre-societe-est-au-bord-de-l-implosion-2015-09-30-1362991
http://www.crif.org/fr/actualites/les-principales-organisations-juives-solidaires-des-réfugiés-accueillis-en-france/57021

- Et pour l’islam
La presse arabe n’est pas en reste qui réagit à la crise des réfugiés syriens, condamnant l’indifférence arabe et attribuant la responsabilité au moins partielle des situations dramatiques au refus des États voisins de la Syrie d’accueillir chez eux les réfugiés dans des conditions convenables.
http://www.memri.org/report/en/0/0/0/0/0/0/8742.htm

- Le 6 septembre, le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) appelle les Mosquées de France à accueillir dignement les Migrants et les Réfugiés de toute confession et de toute origine".
http://www.crif.org/fr/actualites/le-cfcm-appelle-les-mosquées-de-france-à-accueillir-dignement-les-migrants-et-les-réfugiés-de-toute-confession-et-de-toute-origine/56986

- L’accueil, la connaissance de l’autre, l’attention à l’autre
Au fil du temps, des initiatives individuelles ou collectives se font jour pour signifier à l’autre, le prochain, celui qui a une culture différente, etc… qu’on lui porte attention, voire qu’on désire le mieux connaître :

- Des commerçants parisiens qui vous souhaitent « chana tova  »
Des commerçants parisiens ont affiché dans l’espace public, en général sur leur devanture, des banderoles imprimées du message « chana tova » dès le matin du premier jour de Rosh Hashana.
http://www.actuj.com/2015-09/france/2362-pour-roch-hachana-des-commercants-parisiens-affichent-la-couleur

- Rencontres entre Israéliens et Palestiniens grâce à Tiyul-Rihla
Depuis 2011 l’association israélo-palestinienne, Tiyul-Rihla (voyage en hébreu et en arabe) organise plusieurs fois par an la rencontre, pendant 48h, de 15 jeunes Israéliens et 15 jeunes Palestiniens, dans des lieux archéologiques ou symboliques d’un côté comme de l’autre. Les uns et les autres découvrent alors des traces de présence juive en territoire palestinien ou de présence musulmane en territoire israélien. Et pour la seconde année consécutive, deux membres de l’association, cette fois Adi de Jérusalem et Sharifa d’Hébron, ont été accueillis à Paris puis dans les Pyrénées-Atlantiques et ont parlé de leur expérience.
http://www.tiyul-rihla.org

- L’Amitié judéo-musulmane a fait sa rentrée annonce le rabbin Michel Serfaty.
Rencontres de quartier, participation à des ateliers de rap, tournoi de foot sont au programme en particulier grâce à un nouvel animateur militant du combat contre l’antisémitisme et le racisme anti-musulman.
http://www.crif.org/fr/actualites/lamitié-judéo-musulmane-de-france-fait-sa-rentrée/57060

- Réactions fraternelles à l’accident de La Mecque
La Conférence des évêques de France, soulignant l’importance du pèlerinage pour les croyants, exprime sa grande tristesse à la communauté musulmane.
http://www.zenit.org/fr/articles/accident-de-la-mecque-message-des-eveques-de-france
Même proximité aux musulmans de la part du pape François alors en visite aux USA.
http://www.zenit.org/fr/articles/tragedie-de-la-mecque-message-du-pape-francois

- Le président Rivlin reçu par le pape
Reçu par le pape François, le 3 septembre, le président Rivlin nouveau chef de l’État d’Israël, affirme, en dépit des tensions bien réelles entre les deux États, avoir rencontré « un vrai ami de l’État d’Israël et du peuple juif […], un leader inspiré qui croit dans la dialogue entre les fois religieuses. »
http://fr.timesofisrael.com/le-president-rivlin-recu-par-le-pape

- Une rencontre interreligieuse à Ground Zero
Lors de la visite du pape François aux USA, s’est tenue le 25 septembre à Ground Zero une rencontre interreligieuse contre la violence fondamentaliste. Un rabbin aux côtés d’un imam a ouvert une cérémonie où se sont succédé méditations hindou, bouddhiste, sikh, orthodoxe et musulmane dans un esprit digne d’Assise. Et le pape François de conclure « ensemble, aujourd’hui, nous sommes invités à dire non à toute tentative d’uniformiser et oui à une différence acceptée et réconciliée. »
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/A-Ground-Zero-une-rencontre-interreligieuse-contre-la-violence-fondamentaliste-2015-09-26-1361342

- Œuvrer pour la paix
La nécessité d’œuvrer pour la paix est souvent rappelée avec force lors d’anniversaires ou de commémorations diverses…

- Déclaration de la reine Rania de Jordanie
Le 26 août, la reine Rania de Jordanie invitée à prononcer le discours d’ouverture de l’université d’été du MEDEF à Jouy-en-Josas (Yvelines) a regretté le manque d’engagement des musulmans "modérés" vis-à-vis de l’expansion de l’État Islamique. Elle a engagé leur responsabilité et les a exhortés à s’impliquer davantage dans la lutte idéologique
http://www.crif.org/fr/revuedepresse/la-reine-de-jordanie-raison-d’exhorter-tous-les-musulmans-de-par-le-monde/5684

- Le 31 août, publiée par Atlantico, une interview de Pierre Tavoillot philosophe, spécialiste de l’histoire de la philosophie politique et de Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix, décryptait les propos de la reine Rania. L’un et l’autre soulignaient l’intérêt d’une telle parole publique.
Pour P. Tavoillot, bien que l’islam ne soit pas la seule religion à avoir connu dans l’histoire une dérive totalitaire, c’est cependant « lui aujourd’hui qui prête son nom au visage hideux du terrorisme et à une forme renouvelée de fascisme ». Mais désormais les intellectuels musulmans osent s’interroger : « pourquoi aujourd’hui l’Islam est tenté de se couper de son héritage civilisé et spirituel pour se métamorphoser en une idéologie totalitaire. » Et pourquoi il « produit une barbarie dont les premières victimes sont les musulmans, les juifs les boucs émissaires et les occidentaux les cibles médiatiques. »
Quant à Ghaleb Bencheikh, il refuse le terme de « modéré » accolé à l’islam et qu’il considère sans détermination précise d’autant, souligne-t-il, « qu’on ne parle jamais - ou rarement - de chrétiens modérés ou de juifs modérés ni même de francs-maçons modérés ! ». Mais il affirme que « l’appel à l’engagement contre Daesh doit concerner l’ensemble des musulmans, un point c’est tout. »
http://www.atlantico.fr/decryptage/alerte-lancee-rania-jordanie-musulmans-moderes-qui-ne-font-pas-assez-pour-lutter-contre-etat-islamique-devrait-elle-aussi-etre-2305114.html#FFOeELDsPTkpm9TA.99

- Commémoration de la fin de la Seconde Guerre mondiale en Extrême-Orient
Ce jour-là (2 septembre) le pape François a lancé un puissant appel à la paix : « Jamais plus la guerre ! C’est le cri vibrant qui, de nos cœurs et des cœurs de tous les hommes, de toutes les femmes de bonne volonté, monte vers le Prince de la paix. »
http://www.zenit.org/fr/articles/la-tragedie-de-la-seconde-guerre-mondiale-ne-doit-pas-se-repeter

- Rencontre internationale « La paix est toujours possible – Religions et cultures en dialogue » à Tirana en Albanie
La rencontre, organisée par la communauté Sant’Egidio, s’est tenue du 6 au 8 septembre à Tirana en Albanie. Elle réunissait 400 participants, responsables des grandes religions, représentants du monde de la culture, de la politique et de la diplomatie sur le thème « la paix est toujours possible ». L’Albanie, « ancien pays communiste où l’athéisme d’État était en vigueur », est en effet un véritable « laboratoire » du vivre ensemble entre musulmans et chrétiens. Actuellement « laboratoire » sous tension du fait que beaucoup de « combattants étrangers » de l’État islamique proviennent de ce pays.

En conclusion de la rencontre les participants ont adressé un appel pour la paix aux gouvernants : « la guerre ne se gagne pas par la guerre, c’est une illusion ! La guerre est impossible à maîtriser… » et aux religions : « la guerre n’est jamais sainte, l’élimination et l’oppression de l’autre au nom de Dieu est toujours blasphématoire… »

- Sant’Egidio travaille actuellement pour une solution diplomatique au conflit en Syrie, y compris au travers de la campagne #SaveAleppo, et pour la protection des chrétiens et des autres minorités. En ce qui concerne le flux de réfugiés, les communautés de Sant’Egidio procurent de l’aide aux frontières de l’Europe, principalement aujourd’hui en Italie et en Hongrie. La Communauté aspire à plus de solidarité européenne, à l’adaptation du règlement de Dublin et à la création de canaux humanitaires pour les migrants.
http://www.zenit.org/fr/articles/sant-egidio-la-paix-est-toujours-possible
http://www.zenit.org/fr/articles/pour-un-nouveau-mouvement-pour-la-paix-par-a-riccardi
http://www.zenit.org/fr/articles/sant-egidio-a-tirana-la-guerre-n-est-jamais-sainte

- Une campagne contre le racisme et l’antisémitisme soutenue par le gouvernement
Une campagne contre le racisme et l’antisémitisme organisée par plusieurs organisations (LICRA, SOS Racisme, Ligue des droits de l’homme, MRAP) sera diffusée en novembre avec le label « grande cause nationale » octroyé par le gouvernement. Cela lui permettra d’accéder à des espaces publicitaires gratuits prévus pour ce type de campagne.
http://www.respectmag.com/12593-une-campagne-contre-le-racisme-et-lantisemitisme-soutenue-par-le-gouvernement

- Premier forum annuel « Démocratie, mémoires et vigilance » au Camp des Milles
La fondation du Camp des Milles – Mémoire et Éducation vient d’organiser son premier forum annuel « Démocratie, mémoire et vigilance en partenariat avec le journal Le Monde et le soutien de la Délégation interministérielle contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA), en présence de plus de 600 personnes.
http://www.crif.org/fr/actualites/forum-«-démocratie-mémoires-et-vigilance-»-au-site-mémorial-du-camp-des-milles/57165
Le forum a été l’occasion pour les représentants des principales associations qui luttent contre le racisme et l’antisémitisme de lancer un appel national qui se termine ainsi : « Ne laissons pas la haine et la peur dicter leurs lois aux valeurs de la République ; entre une construction commune et solidaire et un repli mortifère, sachons combiner nos refus et nos choix pour porter et faire vivre les valeurs républicaines et humanistes de liberté, d’égalité, de fraternité, de laïcité, de dignité et de justice. Elles seules sont garantes de la paix civile et de l’avenir.
http://www.campdesmilles.org/upload/communiques/CP_54_2.pdf

- Projet d’un accord de paix entre la Colombie et les Farcs
Un pas énorme vers la paix a été franchi le 23 septembre entre le gouvernement colombien et la guérilla des Farcs avec la rencontre du président colombien et le dirigeant des Farcs. L’accord, qui doit être signé dans les 6 mois, prévoit notamment une entente sur le sort judiciaire des combattants, « pour tous les acteurs du conflit et pas seulement pour un seul camp », l’un des points les plus délicats à résoudre, avec la création d’une juridiction spéciale pour la paix. Il s’agira de « mettre fin à l’impunité, d’obtenir la vérité, de contribuer à la réparation due aux victimes et de juger les responsables de crimes graves. »

- Sommet mondial de l’ONU pour l’adoption du Programme pour l’après 2015-10-05
« C’est un signe d’espoir important » souligne le pape François, car le programme met l’accent sur l’éradication de la pauvreté et de la faim basé sur le caractère central de la personne humaine et sur l’engagement qui s’ensuit de s’assurer que personne n’est exclu.
Dans son intervention, Mgr Gallagher, Secrétaire du Saint-Siège pour les relations avec les États, tout en soulignant les difficultés liées à l’ambition du programme, a rappelé les piliers du développement humain intégral : « logement personnel, travail digne et convenablement rémunéré, alimentation adéquate et eau potable ; liberté religieuse, et, plus généralement, liberté de pensée et éducation […] ont un fondement commun, qui est le droit à la vie et, plus généralement, ce que nous pourrions appeler le droit à l’existence de la nature humaine elle-même ».
http://www.zenit.org/fr/articles/onu-developpement-apres-2015-declaration-du-saint-siege