Accueil > Documentation > Politique > "Artisans de paix" > "Artisans de paix" - décembre 2015

"Artisans de paix" - décembre 2015

L’essentiel n’est pas forcément d’arriver, mais de marcher…

 

 Élections régionales

Les deux grands événements que sont la Cop 21 et l’ouverture du Jubilé de la Miséricorde se sont un peu vu voler la vedette par les élections régionales. Or l’action politique porte-t-elle à être « artisans de paix » ? Cela n’est certes pas évident. Et pourtant pour Amartya Sen, prix Nobel d’économie (1998), « la politique de la démocratie donne aux citoyens la chance d’apprendre des autres ».

- Se dire citoyen, c’est oser se reconnaître responsable
« S’engager en politique pour qu’elle ne se consacre pas seulement à dénoncer le mal, mais à concevoir et viser le bien » propose Jérôme Vignon, président des Semaines sociales de France. Ainsi, « Plutôt que d’incriminer sans cesse et à tort, la médiocrité générale de la classe politique » mieux vaut s’interroger « sur la part de responsabilité que nous pouvons avoir dans le fait que tant de Français ne se sentent pas reconnus ni représentés dans le débat politique ». Et encore : « Devenir aussi plus exigeants, plus proactifs dans l’énoncé d’un projet politique pour l’Europe en admettant que les déceptions qu’elle a produites sont de notre fait, pas seulement de celui des technocrates bruxellois. »

- À quelles valeurs se référer ?
Aimé Savard, journaliste chrétien, rappelle que « le vocabulaire de la haine n’est pas compatible avec l’Évangile ». Reprenant le document « Politique Église et Foi » adopté en octobre 1972 par l’Assemblée plénière des évêques de France, il rappelle « qu’aucun chrétien n’a le droit, sous peine de trahir sa foi, de soutenir des options qui acceptent, prônent, engendrent ou consolident ce que la Révélation, tout comme la conscience humaine, réprouvent ».

 Cop 21

Cette « Conference of the parties » (Cop) nommée « 21 », car elle se réunissait pour la 21e année, a réuni les représentants de 195 pays. Ce n’est que depuis 2009 que les consciences se sont éveillées devant les nombreux rapports sur la gravité de la situation climatique.

L’argument : les pays les plus industrialisés doivent aider financièrement les pays les plus pauvres à choisir des modes de développement moins carbonés. Mais l’évaluation de la contribution à la réduction des gaz à effet de serre, par rapport à la capacité de chaque pays a toujours été un sujet de friction.

L’objectif : obtenir un accord devant entrer en vigueur en 2020, pour maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2°C d’ici la fin du XXIe siècle.

Nombreux ont été ceux qui se sont mobilisés pour la Cop 21

- Les communautés locales, loin d’attendre que l’on vienne à leur rescousse, dans le monde entier, ont développé des solutions pratiques face aux bouleversements climatiques.

- Des responsables religieux ont remis le 10 décembre, au président François Hollande, des « pétitions pour le climat » signées par 1, 8 million de croyants.

- Anglicans et orthodoxes ensemble pour protéger la planète

- Les évêques du monde ont fait un appel retentissant en 10 points notamment pour garder à l’esprit non seulement les dimensions technique mais aussi et surtout éthique et morale du changement climatique.

- Le pape François : dépasser les intérêts particuliers et trouver un accord qui entraîne plus largement une « culture de protection » tant de l’environnement que des personnes.

- La jeunesse juive : 21 gestes pour améliorer l’environnement et réparer le monde.

- Les ONG, lors de la journée d’action du 6 octobre 2015, soulignaient en particulier la responsabilité sociale et sociétale de la société civile à propos du rôle essentiel des femmes, de la nécessité d’une éducation efficace et de la nécessité de donner le pouvoir d’agir aux individus et aux communautés locales.

 Jubilé de la miséricorde

- La genèse du jubilé expliquée par le pape François
 : « Il y a comme un désir du Seigneur de montrer aux homme sa miséricorde ».

- Et il décline la Miséricorde en 24 mots clefs dont la fidélité, la rationalité, l’amabilité, la détermination, la générosité, la fiabilité, etc.

- Ouverture de la porte de l’année de la Miséricorde avec la Mission de France :

Ouvrons-la quand on a voté avec la trouille et fermé le droit de devenir frère […]
Ouvrons-la pour préférer se faire violence plutôt que faire violence […]
Ouvrons-la pour comprendre comment renoncer au pillage des ressources […]
Ouvrons-la parce que Dieu n’appartient à personne et que nous pouvons être à lui
Ouvrons-la pour se laisser transformer par la joie d’accueillir qui vient d’ailleurs
Ouvrons-la pour partager la parole que Dieu nous donne.

- Car la valeur de la miséricorde dépasse les frontières de l’Église.

 Dialogue interreligieux en action

- Déclaration pour le jubilé de fraternité à venir
« Nous, Juifs de France, signataires de cette déclaration, exprimons la joie de célébrer le cinquantenaire de la déclaration Nostra Aetate »…

- Nouveau document du Saint Siège sur les rapports entre catholiques et juifs à l’occasion du 50e anniversaire de Nostra Aetate
« Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables » (Rm 11, 29)

Et quelques commentaires du document :

- Le Père Norbert Hoffman, secrétaire de la commission pontificale pour les rapports religieux avec le judaïsme relate la genèse du document

- Le professeur Kessler, directeur fondateur de l’Institut Woolf de Cambridge, souhaite approfondir le sens du terme « accomplissement ».

- Le rabbin Rosen, directeur international des Affaires interreligieuses de l’American Jewish Committee (AJC) de Jérusalem, souligne la nécessité d’apprécier la place centrale que représente la Terre d’Israël dans la vie religieuse historique et contemporaine du peuple juif.

- Déclaration rabbinique orthodoxe sur le christianisme
« Nous, rabbins orthodoxes responsables de communautés, d’institutions et de séminaires en Israël, aux Etats-Unis ainsi qu’en Europe, reconnaissons l’opportunité historique qui se présente à nous. Nous cherchons à faire la volonté de notre Père céleste en acceptant la main qui nous est tendue par nos frères et sœurs chrétiens. »…

 Noël

- Message de Noël du pape François : « Là où naît Dieu, fleurit la miséricorde »

- Une édition spéciale de la Newsletter du CRIF le 24 décembre rappelle les grands moments de l’évolution des relations judéo-chrétiennes en particulier avec l’Église catholique.

- Noël et Mawlid, la naissance du prophète Mohammed célébrés le même jour en 2015 : « Fêtons ce qui nous unit sans ignorer ce qui nous différencie »

- En France des musulmans ont veillé sur la messe de Noël : « nous sommes tous dans le même bateau et nous devons avancer ensemble »