Accueil > Documentation > Shoah > 27 janvier 2011 , 66è anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau

27 janvier 2011 , 66è anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau

n’oublions pas !

Mise à jour 27 janvier 2011 (voir à la fin : Serge et Beate Klarsfeld - Guerilleros de la mémoire)

Le 27 janvier a été désigné par l’ONU comme Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah. Cette date correspond à l’anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau par les troupes de l’URSS le 27 janvier 1945, plus précisément à l’arrivée de l’armée soviétique dans ce qu’il restait des camps abandonnés par les allemands, avec "quelques" prisonniers malades restant, les autres ayant été évacués.
Malgré tous les propos négationnistes du monde, tous condamnables, la Shoah, les camps avec leurs chambres à gaz, fours crématoires et 6 millions de morts, ainsi que la Shoah par balles avec des millions de morts également ont bien existé.


Après les célébrations de grande ampleur du 60ème anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz et Birkenau, grandement orchestrées par les médias, avec la conscience que tous les anciens déportés avaient au moins 80 ans et que ce serait la dernière occasion pour de telles opérations, le soufflé était un peu retombé. L’an dernier, pour le 65è anniversaire, les célébrations en particulier à Auschwitz ont à nouveau eu une certaine ampleur, ont réuni de nombreux "officiels", présidents, ministres, religieux, et ont eu une répercussion médiatique.
Cette année, on en parlera beaucoup moins, mais n’oublions pas !

Restes Chambres à gaz

Dans de nombreuses villes de France sont organisées des commémorations, le 27 janvier ou bien parfois le dimanche précédent ou suivant, renseignez-vous dans votre ville.

Des cérémonies officielles ont lieu à Paris et sur les sites de camps de concentration en France. Vous trouverez toutes les informations sur le site de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Quelques idées de DVD-Rom, Films et livres sur le sujet

-  Mémoire Demain , le DVD-Rom édité par l’Union des Déportés d’Auschwitz

-  La petite prairie aux bouleaux , en DVD, un film de Marceline Loridan Ivens, cinéaste et ancienne déportée (avec Simone Veil dont elle est restée amie).
C’est une fiction qui raconte la vie et le ressenti de la réalisatrice.
Avec Anouk Aimée, August Diehl, Marilu Marini
L’histoire : De retour à Paris, après de nombreuses années d’absence, Myriam, cinéaste et grand reporter, se rend à une cérémonie de commémoration de la libération des camps d’extermination nazis... A cette occasion, elle retrouve avec émotion plusieurs de ses anciennes compagnes de déportation, survivantes comme elle de la Shoah. Myriam décide de se rendre en Cracovie...
En plus du film, le DVD contient deux documents intéressants : L’interview de la réalisatrice et les interviews des scénaristes, d’Anouk Aimé et de Simone Veil.

- des livres :
* Si c’est un homme, Primo Levi
* Les naufragés et les rescapés, Quarante ans après Auschwitz, Primo Levi, Paru en 1989
* J’ai pas pleuré, Ida Grinspan (avec Bertrand Poirot-Delpech), Paru en 2002
* La nuit, Elie Wiesel, 1958
* le journal d’Anne Frank
* une nouveauté que nous n’avons pas encore lue : Guide historique d’Auschwitz, de Jean-François Forges et Pierre-Jérôme Biscarat
Editions Autrement et Ministère de la Défense- DMPA, paru le 12 janvier 2011, 22€

- sur Akadem :
Hommage à Léon Poliakov
Léon Poliakov est l’un des premiers historiens de la Shoah. Mû par la volonté de trouver une réponse à la question "Pourquoi a-t-on voulu me tuer ?" il a décidé de réunir preuves et documentation sur la persécution des juifs pour tenter de comprendre les racines de l’antisémitisme.
Un émouvant hommage lui était rendu pour le centenaire de sa naissance, le 9 décembre dernier.
Akadem vous en restitue l’intégralité.

- à la télévision :
Très peu de choses cette année, seulement une émission sur Arte :
mercredi 26 janvier 2011 à 20:40
Rediffusions : 27.01.2011 à 14:45 et 03.02.2011 à 03:10
Auschwitz, premiers témoignages
(France, 2010, 77mn)
Fondé sur des témoignages recueillis juste après la guerre, ce film rend tangible l’atroce quotidien vécu à Auschwitz. Un document bouleversant, rigoureux sur le plan formel autant qu’historique, signé Emil Weiss (Sonderkommando Auschwitz-Birkenau).

Serge et Beate Klarsfeld - Guerilleros de la mémoire
Vendredi 28 Janvier à 20:40 et Dimanche 30 Janvier à 07:51
Sur France 5

Documentaire de 52’ d’Elisabeth Lenchener, avec le soutien de la Fondation pour la mémoire de la Shoah.

Dans le dictionnaire Larousse, on trouve, à Serge et Beate Klarsfeld, cette définition : ’Ils ont consacré une grande partie de leur vie à la poursuite des criminels de guerre nazis’. Née en 1939 à Berlin, Beate Kunzel, Allemande luthérienne, fille d’un soldat de la Wehrmacht, rencontre à vingt ans, au hasard d’une station de métro parisien, Serge Klarsfeld, juif Français, orphelin d’un père mort en déportation. C’est le début du roman d’amour et d’aventures de ce couple, entré de son vivant dans la légende. Une histoire qui nous mène du Chili à Auschwitz, de Venise à Cologne, de Nice à la Paz, et de prisons en prétoires. Ce film permet de découvrir le fonctionnement de ce couple et de leurs enfants, Arno et Lida, une famille ordinaire et hors-norme à la fois, soudée dans son engagement, partageant tout. Leurs actions ont bousculé le cours de l’histoire. Beate, déclare avoir ’ toujours agi en tant qu’Allemande, n’oubliant jamais sa responsabilité historique et morale ’ et parce que d’après Serge : ’la Shoah, ce n’est pas 6 millions. C’est un, plus un, plus un...’ il s’est efforcé de rendre à chaque victime du nazisme, son nom, son identité, son histoire...

A lire également : Voyage de mémoire en Pologne