Accueil > Menu > International > Conférences annuelles de l’ICCJ > 2013 à Aix-en-Provence > Textes des interventions ICCJ Aix 2013


Textes des interventions ICCJ Aix 2013


Alain Chouraqui : Le Camp des Milles

Camp des Milles, ICCJ 2013, 1er juillet 2013

L’après-midi du 1er juillet 2013 se déroulait au Camp des Milles, l’un des seuls des plus de 200 camps de concentration en France encore debout : après une visite guidée du Camp, deux conférences fortement impressionné les participants, avec le Président de la Fondation des Milles, Alain Chouraqui (sur l’histoire du Camp et du site actuel) et le Père Patrick Desbois (sur le thème « Génocide et modernité »).

Le texte de l’intervention d’Alain Chouraqui :

Édouard Robberechts : Le legs de Jules Isaac.

En ouverture de la conférence ICCJ 2013 à Aix-en-Provence, 50 ans après le décès de Jules Isaac, le 30 juin 2013.

Jules Isaac est décédé il y a 50 ans le 6 septembre 1963 à Aix-en-Provence

J’ai l’honneur et la lourde tâche d’ouvrir ce colloque de l’ICCJ en évoquant la mémoire de Jules Isaac, dont nous commémorons cette année le cinquantième anniversaire de la mort. La mémoire en hébreu signifie bien sûr le souvenir, mais aussi et au-delà l’actualisation.

Conférence ICCJ 2013 à Aix-en-Provence : Conclusions de Francesca Frazer

Je vais proposer une perspective légèrement différente de celle d’Olivier, celle de quelqu’un qui « regarde de l’extérieur ». Je n’aborderai pas l’ensemble des sessions, parce que vous en avez déjà entendu un résumé, mais je vais essayer de réunir certains fils conducteurs.

Comme quelqu’un qui habite en Angleterre, qui étudie dans un département « religions et théologie », et qui enseigne la religion aussi bien à l’université que dans les écoles secondaires, « la laïcité » n’était pas un concept avec lequel j’étais familière, et je pense qu’il est très difficile pour les « étrangers » comme moi de le comprendre.

Conférence ICCJ 2013 à Aix-en-Provence : synthèse finale par Olivier Rota

J’aimerai tout d’abord remercier Liliane Apoteker, Rosine Voisin et Bruno Charmet pour le travail titanesque qui a été le leur cette dernière année. L’organisation d’un événement international n’est pas une chose aisée, et le succès de cette manifestation est le leur.

Le choix des conférenciers fut crucial pour cette manifestation 2013. La question de la laïcité et des religions a été abordée selon de multiples perspectives. Selon l’angle juif et l’angle chrétien bien sûr ; mais aussi selon l’angle propre à plusieurs champs disciplinaires (histoire, droit, philosophie tout particulièrement)… Il m’a été confié la tâche inconfortable de créer du lien et du sens entre des exposés dont les contenus se sont juxtaposés dans le temps (c’est la règle des colloques) autant qu’ils ont, j’en suis certain, dialogués en chacun d’entre nous.

Foi en Dieu et Démocratie, par Claude DAGENS, évêque d’Angoulême, de l’Académie française

Texte de la conférence du lundi 1er juillet, à Aix-en-Provence, Conférence ICCJ Aix 2013, en dialogue avec le grand rabbin Haïm Korsia.

Je tiens d’abord à circonscrire mes réflexions qui porteront sur les relations complexes entre croyances religieuses et réalités politiques, entre foi en Dieu et démocratie. Je le ferai à travers deux remarques préalables aussi larges que possibles.

ICCJ Aix 2013 : Mot d’Accueil de la Présidente de la Commission programme Liliane Apotheker

Chers amis,

Nous voici arrivés à cette rencontre préparée depuis deux ans avec toute notre attention et toute notre énergie.

C’est le travail d’une petite équipe très soudée qui s’est jointe à une autre équipe aussi soudée à Heppenheim en Allemagne, ensemble nous avons tout fait pour que cette rencontre soit une grande réussite.

ICCJ Aix 2013 : Mots de Bienvenue de Debbie Weissman, Présidente de l’ICCJ et de Florence Taubmann, Présidente de l’AJCF.

NB : Textes du livret-programme remis aux conférenciers, les textes prononcé le 30 juin à l’ouverture du colloque était légèrement différent.

ICCJ Aix 2013 : Table ronde : La liberté d’expression et le blasphème

Dans le texte de présentation du thème de la conférence de 2013, Olivier Rota nous invite à considérer « les relations réciproques des religions et de la société profane ». La question de la liberté d’expression et du blasphème se situe précisément à cette interface.

Le mercredi 3 juillet 2013, la table ronde a réuni autour du modérateur Jean Duhaime, qui a présenté le sujet, Dominique Avon, Mustafa Baig et Liliane Vana.

Mise à jour 15 décembre 2013 : avec l’ensemble des textes des interventions

ICCJ Aix 2013 : tous les textes sont en ligne

Avec les deux résumés des conférences de Liliane Vana et de Mustapha Baig (Ces deux conférenciers n’ont pas donné leur textes à ce jour et nous ne savons pas quand nous les aurons.), nous avons publié sur notre site en français tous les textes des conférences du colloque ICCJ 2013 qui a eu lieu à Aix-en-Provence.

L’ICCJ va faire paraître les actes complets du colloque avec tous les textes en anglais et français.

Intervention au Colloque de l’ICCJ au nom du cardinal André Vingt-Trois par Monseigneur Jérôme Beau

En clôture de la conférence ICCJ 2013 à Aix-en-Provence.

A l’issue de ces 3 jours de rassemblement à l’initiative du Conseil International des Chrétiens et des Juifs, au nom du cardinal André Vingt-Trois, président de la Conférence épiscopale de France, je suis heureux de vous saluer et de vous faire part de son message.

La figure de Jules Isaac en ce cinquantième anniversaire de sa mort a marqué votre rassemblement. Comment ne pas faire mémoire de son livre Jésus et Israël et des dix points de la Conférence de Seelisberg. Il avait conscience que tout commence par le travail quotidien plus que par les grands discours. Cinquante années plus tard, avec l’amitié Judéo-chrétienne, je me réjouis du chemin parcouru et de celui qui se dessine pour les années à venir.

La modernité peut-elle survivre sans religion ? Par Gilles Bourquin, et réponse de Debbie Weissman

Texte de la conférence du mardi 2 juillet, à Aix-en-Provence, Conférence ICCJ Aix 2013 et réponse de Debbie Weissman

Introduction : J’espère ne pas trop vous surprendre en répondant tout de suite, de façon extrêmement simple et sans trop d’hésitations, à la question que vous me posez : « La modernité peut-elle survivre sans religion ? ». Ma réponse est non, et dans un premier temps, je vais vous présenter quelques raisons qui me permettent de répondre ainsi.

Laïcité et pratiques religieuses, par le grand rabbin Haïm Korsia

Texte de la conférence du lundi 1er juillet, à Aix-en-Provence, Conférence ICCJ Aix 2013, en dialogue avec Mgr Claude Dagens.

Mes chers amis, je tiens à vous dire mon émotion d’avoir entendu les deux sœurs de Sion faire leur commentaire. Je repense à l’action du grand rabbin Kaplan pour pousser, après l’affaire Finaly, l’ordre de Sion à mieux connaitre le Judaïsme. Ce qu’elles firent et elles instillèrent beaucoup de la pensée de Vatican II. Je suis très heureux de me trouver aux côtés du pasteur Florence Taubmann, qui me rappelle ma visite à Oradour, près de Limoges, juste avant une conférence avec elle.

Les textes de la conférence Aix 2013 sur le site de l’ICCJ

En attendant que nous puissions publier les textes de la Conférence ICCJ 2013 à Aix-en-Provence et pour compléter ceux déjà publiés, vous pouvez trouver les textes qui nous ont déjà été confiés par les conférenciers, dans leur langue d’origine (Français ou anglais) sur le site de l’ICCJ.

Liliane Apotheker : Méditation juive laïque, ICCJ Aix 2013

Texte de la méditation du mardi 2 juillet, à Aix-en-Provence, Conférence ICCJ Aix 2013

Cette méditation a longtemps cherché ses mots, sans doute voulait-elle voir converger trop d’éléments.
Elle est partie d’une question : pourquoi nous appelons-nous « Amitié Judéo-Chrétienne, » plutôt que «  Conseil national des Juifs et des Chrétiens », ou « Confraternité juive et chrétienne » ?

Message du pasteur François Clavairoly, Président élu de la Fédération protestante de France.

En clôture de la conférence ICCJ 2013 à Aix-en-Provence le 3 juillet.

Message lu par le Pasteur Alain Massini, représentant la Fédération Protestante de France

Au moment où vous êtes réunis en Conférence internationale à Aix en Provence, je tenais à m’adresser à vous par ce message, pour saluer avec joie et reconnaissance le chemin parcouru grâce aux nombreux travaux et aux engagements fidèles de l’ICCJ dans le monde.

Père Patrick Desbois : Génocide et modernité

Camp des Milles, ICCJ 2013, 1er juillet 2013

L’après-midi du 1er juillet 2013 se déroulait au Camp des Milles, l’un des seuls des plus de 200 camps de concentration en France encore debout : après une visite guidée du Camp, deux conférences fortement impressionné les participants, avec le Président de la Fondation des Milles, Alain Chouraqui (sur l’histoire du Camp et du site actuel) et le Père Patrick Desbois (sur le thème « Génocide et modernité »).

Le texte de l’intervention de Patrick Desbois :

Raymond Cohen - "Promesse, Terre et Espérance : La sainteté de la Terre d’Israël dans la pensée juive"

Conférence donnée au congrès annuel du Conseil International des Chrétiens et des Juifs, Aix-en-Provence, le 3 juillet 2013.

Dans cet exposé, je présente les divers points de vue qu’on trouve dans la pensée juive à propos de la sainteté de la terre d’Israël – le concept qui constitue le pivot du sionisme moderne. C’est sans doute l’une des idées les plus difficiles à accepter pour un observateur externe. Mais il est essentiel d’en comprendre le sens pour expliquer l’étrange capacité du mouvement sioniste à mobiliser le peuple juif. J’estime que la sainteté de la Terre est au cœur du consensus israélien. C’est le thème commun qui unifie le triptyque sioniste de la promesse biblique, de la mère-patrie éternelle et de l’espérance pour l’avenir.

Rév. Peter A. Pettit - Une perspective américaine sur le projet théologique « Promesse, terre et espérance »

Conférence présentée au Congrès annuel du Conseil International des Chrétiens et des Juifs (CICJ), Aix-en-Provence (France), le 3 juillet 2013

J’ai eu récemment deux conversations qui me permettront d’illustrer les difficultés que nous rencontrons lorsque nous abordons les problèmes relatifs aux peuples juif et palestinien et à la terre que l’un et l’autre voient comme leur patrie et qui est considérée comme sainte autant par le judaïsme et l’islam que le christianisme.