Accueil > Menu > AJCF Nationale > Textes de Jacqueline Cuche, présidente


Textes de Jacqueline Cuche, présidente


« Consolez, consolez mon peuple » (Isaïe 40, 1)

Chers amis chrétiens de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, pour une fois, c’est à vous en particulier que je voudrais m’adresser.
En ces temps où un antisémitisme sans cesse croissant plonge dans l’inquiétude les Juifs de France et où tant d’entre eux se sentent seuls pour affronter cette épreuve, il me semble que cet appel à « consoler » le peuple juif, c’est à nous chrétiens qu’il est lancé aujourd’hui tout particulièrement.
Mais comment le « consoler » ? comment lui manifester de façon plus évidente et plus concrète notre amitié, notre solidarité ?

« Tu aimeras l’étranger comme toi-même »

Comment ne serait-on pas bouleversé par le sort de tant de malheureux fuyant la guerre, la persécution ou la misère ? Si depuis de longs mois déjà l’Italie accueillait - et bien souvent sauvait de la noyade - ceux qui par milliers débarquaient sur ses côtes, aujourd’hui l’afflux de ceux qui de tous côtés (et surtout de Syrie, ce pays martyr) viennent frapper aux portes de l’Europe a pris une telle ampleur que nous ne pouvons y rester insensibles. L’Amitié Judéo-Chrétienne de France en tant que telle ne peut pas faire grand-chose. Ce n’est d’ailleurs pas son rôle. Mais elle peut se faire relais ou courroie de transmission.

Colloque "Péguy et les Juifs" - Strasbourg - 23 novembre 2014

Jacqueline Cuche, Présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, ouvre la journée co-organisée par l’Association œcuménique Charles-Péguy, l’Amitié Charles Péguy et l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, par son intervention :
"Charles Péguy, un modèle pour notre temps".

Communiqué de Jacqueline Cuche, présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne

A la suite de l’odieuse agression antisémite de Créteil.

Bruno Charmet, directeur de l’AJCF, s’est également exprimé sur ce retour très préoccupant de l’antisémitisme en France ainsi que des persécutions subies par les chrétiens au Moyen-Orient dans une interview sur Judaïques FM.
Il présente également notre association, l’ajcf et la revue "Sens".
Interview de Bruno Charmet sur Judaïques FM

Edito automne 2015

Chers amis,

Cette fin d’automne 2015 restera marquée dans nos esprits, tant les événements qui se sont succédé en l’espace d’un mois ont été intenses et particulièrement contrastés :

- le 13 novembre les attentats de Paris et Saint-Denis nous plongeaient dans la stupéfaction et la douleur ;

dix jours plus tard commençaient à arriver de la part du monde juif des déclarations de fraternité adressées aux chrétiens, pareilles à des cadeaux de Hanoukka dont la distribution aurait commencé un peu en avance et que les chrétiens, avec grande joie, recevaient de leurs frères aînés :

- le 23 novembre leur était offerte, à Paris, au collège des Bernardins, la « Déclaration pour le Jubilé de la fraternité à venir »,

- le lendemain, à Tours, le Grand Rabbin de France nous faisait le cadeau d’un grand colloque rassemblant autour de lui et de Mgr Aubertin juifs et chrétiens, dans une atmosphère de joyeuse cordialité,

- et le 3 décembre nous arrivait d’Israël une « Déclaration du rabbinat orthodoxe sur le christianisme », signée par plusieurs dizaines de rabbins de différents pays.

Ainsi était célébré, du côté juif, le 50e anniversaire de Nostra Aetate, L’Eglise catholique, quant à elle, à côté des diverses manifestations organisées au long de l’année dans de nombreux pays ou diocèses, vient de publier, à Rome, un document rédigé par la Commission pour les relations avec le judaïsme, dont le titre à lui seul - « Les dons et l’appel de Dieu sont irrévocables » - suffit à confirmer à ceux qui en douteraient encore l’immensité du chemin parcouru, un chemin où d’ailleurs tous les chrétiens, quels qu’ils soient, avancent résolument.

Relisons ces différents textes, que notre dévoué webmaster s’est empressé de déposer sur notre site. Accueillons tous ces cadeaux en rendant grâce au Dieu unique qui, j’en suis sûre, en est en fait le discret mais véritable auteur.

Aux chrétiens j’adresse mes vœux de beau et saint Noël et à vous tous, chers amis, je souhaite de passer dans la joie et la paix les fêtes de fin d’année et d’entrée dans l’année nouvelle.

Jacqueline Cuche

Encore un cadeau de fin d’année à faire fructifier en 2017 !

Depuis près d’un mois se trouve sur notre site un nouveau document juif, intitulé Entre Jérusalem et Rome, que nous a fait parvenir le Grand Rabbin de Strasbourg, René Gutman (qu’il en soit une fois de plus remercié !) et dont vous avez certainement tous pu mesurer l’importance : voulant célébrer à son tour le 50e anniversaire de la déclaration conciliaire Nostra Aetate, cette Déclaration de la Conférence des Rabbins Européens sur les relations entre judaïsme et catholicisme (mais en réalité bien plus largement entre judaïsme et christianisme) est donc venue s’ajouter aux deux déclarations juives de l’automne 2015. Elle fera date, elle aussi, et même sans doute plus largement puisqu’elle s’adresse à tous les juifs orthodoxes d’Europe et a été approuvée par le conseil des rabbins d’Amérique. Voilà donc un beau cadeau pour cette fin d’année 2016 ! Puisse l’année qui commence nous donner de faire fructifier cette fraternité enfin retrouvée pour le plus grand bénéfice de notre monde ! Ce sont là les vœux que je nous souhaite à tous. Et puisque, dans le petit village suisse de Seelisberg, des chrétiens et des juifs ont posé, il y a tout juste 70 ans, les bases de la redécouverte de cette fraternité, puissions-nous, durant l’année 2017, ne cesser de la renforcer et de l’approfondir !

Jacqueline Cuche

Intervention de Jacqueline Cuche au Colloque de Stanceni (Roumanie), 5-6 août 2015

Le 50e anniversaire de Nostra Aetate

Le dialogue judéo-chrétien : avancées et défis

C’est en tant que Présidente de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France que j’ai été invitée à prendre la parole lors de ce colloque - et je remercie sœur Éliane de cette invitation.
L’Amitié Judéo-Chrétienne de France, qui fut fondée peu après la guerre, dès1948, a réuni dès le début des juifs et des chrétiens des différentes confessions, et il en est toujours ainsi dans la quarantaine de groupes qui font partie de cette grande fédération française, comme il en est de même aussi dans les amitiés judéo-chrétiennes des autres pays (il y en a également une quarantaine, qui sont fédérées dans une vaste association internationale désignée par son nom anglais : ICCJ (International Council of Christians and Jews). Cet ICCJ tenait justement son grand colloque annuel à Rome fin juin, auquel j’ai eu la joie de pouvoir participer.

Interview de Jacqueline Cuche dans Actualité Juive


N° 1338 - JEUDI 26 MARS 2015

« Les Juifs ne seront plus jamais seuls »

Jacqueline Cuche préside depuis quelques mois l’Amitié judéo- chrétienne de France (AJCF). Cette catholique pratiquante, mère de cinq enfants et enseignante à la retraite, vient de rédiger un appel intitulé « Consolez, consolez mon peuple » (Isaïe 40,1) dans lequel elle encourage les chrétiens à manifester leur amitié et leur solidarité envers les juifs « de façon plus évidente et plus concrète ».

Jacqueline Cuche : situation en Irak et au Proche Orient

Il y a près d’un mois, j’avais signé au nom de l’AJCF un communiqué pour dénoncer et condamner l’antisémitisme qui s’était exprimé avec tant de virulence dans nos rues de France (comme ailleurs en Europe), à l’occasion du conflit entre Israël et le Hamas, et pour exprimer à la communauté juive notre proximité. Ce communiqué, envoyé à différents médias, n’a, à ma connaissance, été reproduit nulle part, sinon, avec un retard involontaire, dans les "news" du CRIF. L’amitié entre juifs et chrétiens n’intéresse pas grand monde... En revanche, ce qui intéresse nos médias, c’est le conflit israélo-palestinien. Il faut reconnaître qu’il a fait de nombreuses victimes et que l’espoir d’une paix prochaine et définitive paraît de plus en plus ténu.

Nos voeux pour 2016

Une nouvelle année civile vient de s’ouvrir, et je voudrais vous envoyer à tous, membres et amis de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, mes vœux les plus chaleureux. Puisse-t-elle apporter à chacun de vous sérénité, joie et santé ainsi que toutes sortes de bonnes choses ! Pour notre monde, si souvent meurtri par la guerre et la violence, l’année écoulée n’a pas été heureuse ; pour notre pays non plus, avec les horribles assassinats qui l’ont encadrée. Pourtant, nos dernières semaines ont été illuminées par les trois documents reçus d’éminentes personnalités du monde juif et catholique. Ils feront date et déjà nous engagent, Juifs et Chrétiens, à avancer avec encore plus de détermination dans notre dialogue. Puisse l’année 2016 nous permette d’en goûter de nombreux fruits et d’éprouver plus que jamais « combien il est bon et doux de s’asseoir ensemble en frères » à une commune table d’étude !

Retour de Rome

Me voici rentrée de Rome, où j’ai eu la joie et la chance de participer au colloque annuel de l’ICCJ, dont le thème était cette année, dans le cadre du 50e anniversaire de Nostra Aetate, « Le passé, le présent et le futur des relations judéo-chrétiennes ».
Nous étions plus de 250 participants, venus d’une trentaine de pays, souvent très éloignés (Philippines, Australie, Nouvelle Zélande, ou plusieurs du vaste continent américain…), et magnifiquement accueillis par l’ « Amicizia ebraïca-cristiana » de Rome et ses sœurs italiennes, très présentes.

Tendus vers l’espérance

(Editorial du N° 395 de la revue SENS)

Par Jacqueline CUCHE, présidente de l’AJCF

Une année toute neuve s’ouvre devant nous, et c’est déjà en soi une bonne nouvelle, car celle que nous venons de quitter laissera un souvenir amer : les agressions antisémites n’ont cessé de s’y multiplier, au point d’atteindre, l’été dernier, à la faveur de la guerre déclenchée en Israël par le Hamas, un niveau de violence tel que de plus en plus nombreux sont les Juifs qui, ne s’y sentant plus en sécurité, ont choisi de quitter la France ; et le mois de décembre lui-même vit les lumières de l’Avent et de Hanoukka ternies par d’odieuses et sauvages agressions. Elle fut aussi l’année qui vit se développer au Moyen Orient et en Afrique subsaharienne un islamisme d’une barbarie inouïe, semant autour de lui la mort et la désolation. Non, nous ne regretterons pas l’année 2014 !