Accueil > Menu > Documentation > Shoah


Shoah


A la recherche de la paix intérieure

Le journal "La Croix" a publié dans son numéro du 29 décembre 2012 un dossier réalisé par un jeune journaliste Adrien Bail sur la recherche de la paix intérieure : "Ni satisfaction immédiate, ni simple absence de conflits, la paix intérieure est la quête de toute une vie spirituelle".

Parmi les témoignages recueillis (Sœur Marie-Claire Berthelin, de la Retraite, le P. Jacques Philippe, des Béatitudes, le F. Luc Mathieu, franciscain, le P. Jean-Michel Garrigues, dominicain, Jean Vanier, et d’autres...), nous vous proposons de lire en particulier celui de Liliane Apotheker, membre du Comité d’honneur de l’Amitié Judéo-chrétienne de France.

Camp des Milles : inauguration et ouverture au public

Le Camp des Milles, l’un des seuls camps de concentration en France encore conservé (il y en avait près de 200) ouvre ses portes au public le 12 septembre 2012 après l’inauguration officielle du 10 septembre du Mémorial, camp nouvellement restauré et parcours muséographique et pédagogique.

Le président de l’AJCF Marseille Robert kaufmann était présent à cette inauguration.

A lire ci-dessous : le compte-rendu de l’inauguration et des informations sur le camp des Milles.

Cérémonie de commémoration à Pithiviers et Beaune-la-Rolande 2012

Tous les ans depuis des années, l’Union des Déportés d’Auschwitz (UDA) organise un voyage de mémoire le dimanche suivant le 14 mai. Depuis quelques années, l’UDA a été rejointe par d’autres organisations comme le CRIF ou les Fils et Filles de déportés (association présidé par Serge Klarsfeld).

Le 14 mai est la date anniversaire de la Rafle du Billet vert, le 14 mai 1941.

Cette année, à Beaune-la-Rolande puis à Pithiviers, près des monuments commémoratifs respectifs sur les lieux des camps aujourd’hui disparus, une stèle a été dévoilée. L’AJCF y était.

A lire :
- le Compte-rendu de la journée
- le texte de la stèle
- quelques liens pour en savoir plus.

Ces Juifs que la Gestapo n’arrête pas au printemps 1944

30 000 Juifs vivent alors à Paris, officiellement recensés et portant l’étoile jaune

Par Marc-André Charguéraud

Commémoration de la rafle du Vél’ d’hiv’ - 17 juillet 2011

Dans le cadre de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France, une cérémonie se tiendra dimanche 17 juillet 2011, à 10h au monument commémoratif de la rafle du Vél’ d’hiv’ à Paris. D’autres commémorations seront également organisées partout en France.

A lire : les discours sur le site du CRIF

Commémoration de la rafle du Vél’ d’hiv’ 2012, 70 ans après

Dans le cadre de la "Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France", une cérémonie se tiendra dimanche 22 juillet 2012 au monument commémoratif de la rafle du Vél’ d’hiv’ à Paris. Elle marquera le 70ème anniversaire de ce qui fut la plus grande rafle de Juifs organisée sur le territoire français durant la guerre.

D’autres commémorations sont également organisées partout en France.
La Rafle a eu lieu les 16 et 17 juillet 1942, les commémorations de ce 70è anniversaire commencent dès le 16 juillet 2012 selon les lieux.

Nouvelle ressource : "un Voyage pas comme les autres", un film à voir en ligne.

Commémoration de la rafle du Vél’ d’hiv’ 2013

Dans le cadre de la "Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France", une cérémonie se tiendra dimanche 21 juillet 2013 au monument commémoratif de la rafle du Vél’ d’hiv’ à Paris. Elle marquera le 71ème anniversaire de ce qui fut la plus grande rafle de Juifs organisée sur le territoire français durant la guerre.

D’autres commémorations sont également organisées partout en France.
La Rafle a eu lieu les 16 et 17 juillet 1942, les commémorations de ce 71è anniversaire commencent dès le 16 juillet 2013 selon les lieux.

Commémoration de la rafle du Vél’ d’hiv’ 2014

Dans le cadre de la "Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France", une cérémonie se tiendra dimanche 20 juillet 2014 au monument commémoratif de la rafle du Vél’ d’hiv’ à Paris. Elle marquera le 72ème anniversaire de ce qui fut la plus grande rafle de Juifs organisée sur le territoire français durant la guerre.

D’autres commémorations sont également organisées partout en France.
La Rafle a eu lieu les 16 et 17 juillet 1942, les commémorations de ce 72è anniversaire commencent dès le 16 juillet 2014 selon les lieux.

Commémoration du 70ème anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, 22 juillet 2012 : Les discours

- François Hollande, Président de la République
- Richard Prasquier, Président du CRIF
- Serge Klarsfeld, président de l’association des Fils et filles de déportés juifs de France
- Raphaël Esrail président de l’Union des Déportés d’Auschwitz
- Marie Theulot petite-fille et fille de Juste parmi les Nations

Dimanche 6 avril 2014 : 70e anniversaire de la rafle de la Maison d’Izieu

Le dimanche 6 avril 2014 à 11h30 une cérémonie a rappelé le sort des 44 enfants et des 7 éducateurs qui furent raflés le 6 avril 1944 à la Maison d’Izieu. Aurélie Filippetti, le ministre de la culture et de la communication, sera présente aux côtés des "anciens" de la colonie d’Izieu, de collégiens du Lycée français de Bruxelles ainsi que du président du Parlement européen Martin Schultz.

A lire :
- Le rappel historique
- Le reportage sur France 3
- Une recension
- Autres informations, dont le documentaire « Izieu : des enfants dans la Shoah » le 8 avril 2014 sur France 2 (à voir le jour même ou pendant 7 jours sur Internet ou télé de rattrapage)

Discours de Haïm Korsia, Grand Rabbin de France

Cérémonie à la mémoire des Martyrs de la Déportation
Dimanche 6 septembre 2015

Il y a tout juste 70 ans, les camps d’extermination étaient libérés par les forces alliées. Le monde découvrait l’horreur insoutenable de la barbarie nazie. Des enfants, des vieillards, des femmes, des hommes, parqués dans des camps avec la ferme intention de les éliminer, mais avant, de les déshumaniser, d’en faire des morceaux, des Stücke ; « des hommes décharnés, le front courbé et les épaules voûtées, dont le visage et les yeux ne reflètent nulle trace de pensée », décrit Primo Levi dans Si c’est un homme ; des millions de personnes destinées à une mort certaine, industrielle et systématique, soumises à des tâches exténuantes ou directement « sélectionnées » pour la chambre à gaz.

Discours de Raphaël Esraïl, président de l’UDA, commémoration de la rafle du Vel d’Hiv 2011

"L’histoire a retenu le nom d’Auschwitz. Pourtant, c’est à Birkenau qu’a eu lieu le génocide.
C’est là que doit se situer le dispositif mémoriel.
Actuellement, l’essentiel de la muséographie qui concerne le génocide est pourtant concentrée à Auschwitz, sur un lieu du martyr polonais non juif.

Aujourd’hui, je me fais le porte-parole de mes camarades déportés de France et d’Europe pour exprimer solennellement la nécessité de créer un dispositif muséographique qui respecte l’authenticité de l’histoire de ces deux lieux : Auschwitz, était un camp de concentration ; et Birkenau, un centre de mise à mort des Juifs d’Europe et des Tziganes."

Discours du pape François au Mémorial de Yad Vashem

Jérusalem, Lundi 26 mai 2014

‘‘Adam, où es-tu ?’’ (cf. Gn 3, 9)
Où es-tu, homme ? Où es-tu passé ?
En ce lieu, mémorial de la Shoah, nous entendons résonner cette question de Dieu : ‘‘Adam, où es-tu ?’’.
En cette question il y a toute la douleur du Père qui a perdu son fils.
Le Père connaissait le risque de la liberté ; il savait que le fils aurait pu se perdre…mais peut-être, pas même le Père ne pouvait imaginer une telle chute, un tel abîme !
Ce cri : ‘‘Où te trouves-tu ?’’, ici, en face de la tragédie incommensurable de l’Holocauste, résonne comme une voix qui se perd dans un abîme sans fond…

Histoire du christianisme magazine : dossier sur « Les Évêques et Pie XII face aux rafles »

Le n°58 de février 2012 de la revue Histoire du christianisme magazine présente un dossier sur « Les Évêques et Pie XII face aux rafles », p. 22-44.

Ce dossier est réalisé par Sylvie Bernay, auteur d’une thèse « L’Église catholique et la persécution des Juifs pendant l’Occupation en France 1940-1944 », soutenue en 2010, qui doit paraître aux éditions du CNRS sous le titre « L’Église de France face à la Shoah » en avril 2012.

Une recension proposée par Paule Marx de l’AJCF.

Il y a 70 ans : 1942

En 1942 : La Conférence de Wannsee, le premier convoi de déportés juifs quitte la France pour Auschwitz, la Rafle du Vel’ d’Hiv ... nous reparlerons de ces tristes anniversaires tout au long de l’année, beaucoup de commémorations auront lieu.

Ci dessous quelques dates et liens.

Jean Massonnet : Quelques journées à Auschwitz

Depuis longtemps, je désirais connaître le site emblématique de la Shoah. (…)

Le silence de ce camp crie, le sol crie. (…)

Un séjour prolongé à Auschwitz, plus qu’une simple visite, est l’occasion d’intérioriser et de dynamiser la marche vers une humanité qui connaîtra la fraternité à laquelle elle est appelée, celle de filles et fils de Dieu.

La conférence de Wannsee et la Solution finale du problème juif - 20 janvier 1942

Il y a 70 ans, le 20 janvier 1942, une quinzaine de dignitaires du IIIe Reich allemand, se réunissaient, autour de Reinhard Heydrich, dans une somptueuse villa de Berlin, à Wannsee, pour élaborer la mise en œuvre de l’extermination des juifs d’Europe. L’affaire fut vite réglée car la séance dura moins de deux heures.

La France rend hommage aux victimes de Vichy, 68 ans après la rafle du Vel d’Hiv

Environ 400 personnes ont assisté dimanche à Paris à la cérémonie nationale "à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français", 68 ans après la rafle du Vel d’Hiv.

Les discours en fin de cet article.

la Rafle du billet vert, 14 mai 1941

Si la rafle du Vel d’hiv est connue, commémorée tous les ans officiellement et a fait l’objet de nombreux ouvrages et récemment de deux films de fiction, la Rafle et Elle s’appelait Sarah, on oublie que les rafles de juifs, en particulier les étrangers, ont commencé en 1941 par la Rafle du Billet vert et la suivante, les 14 mai et 20 août 1941.

Le 6 avril 1944, il y a 70 ans : La rafle d’Izieu

« C’est le mal absolu », Serge Klarsfeld au procès Barbie, à propos de l’arrestation des enfants de la Maison d’Izieu.

« Pour le crime odieux d’Izieu, il n’y a ni pardon, ni oubli », Sabine Zlatine, fondatrice de la Maison d’Izieu au procès Barbie.

Le 6 avril 1944, il y a 70 ans, une rafle emportait vers la mort 44 enfants de la Maison d’Izieu et 7 adultes qui les encadraient.

Le camp des Milles

Il y avait aussi des camps de concentration en France : Beaune-la-Rolande, Gurs, Les Milles à côté d’Aix-en-Provence et bien d’autres. De nombreuses victimes du nazisme, juives et non juives y ont été emprisonnés, souvent en transit vers les camps de la mort.
Robert Kaufmann, président de l’AJCF de Marseille, a assisté à la commémoration au camp des Milles le 27 janvier 2012 lors de la Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah.

A lire : une présentation du camp des Milles, son témoignage et un reportage dans la presse locale.

Le Grand Rabbin de France à Dieulefit

NB : remplace l’article précédent sur cette visite

Par Bernard Delpal, historien, de l’association Patrimoine, Mémoire, Histoire du Pays de Dieulefit

Après la visite à Dieulefit (Drôme) du Grand Rabbin de France, Gilles Bernheim, voici quelques réflexions sur les interprétations qui ont circulé dans la presse.

Le 4 novembre, le Grand Rabbin de France a rendu visite à la petite cité de Dieulefit (3000 hab., 2600 en 1940). Dans un communiqué lumineux et sobre, le Grand Rabbinat a indiqué les circonstances, à la fois personnelles et de portée plus générale, qui sont à l’origine de cette visite.

Le grand rabbin de France Gilles Bernheim à Vichy pour la première fois

Dimanche 25 avril sera la journée de la déportation en France. Pour la première fois depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, Le grand rabbin de France Gilles Bernheim, se rendra à Vichy, capitale de l’Etat français pendant l’Occupation et symbole du régime collaborationniste du maréchal Pétain.
Rappelons que Le grand rabbin de France Gilles Bernheim est vice-président d’honneur de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France.

En fin d’article : un lien vers le compte-rendu de cette journée
et l’interview vidéo sur Europe 1 le 26 avril

Les Alliés ont-ils abandonné les juifs ?

Tel est le titre à la Une du Nouvel Observateur du 4 mars 2010, avec comme sous-titre : A l’heure des repentances, un roman relance la terrible accusation lancée contre les vainqueurs de la Seconde Guerre mondiale.
Il s’agit du roman de Yannick Haenel "Jan Karski" qui a déclenché une grande polémique avec des historiens spécialistes de la Shoah ainsi que Claude Lanzmann.

Nous vous signalons d’autres documents sur le sujet.

Sur Arte le 17 mars : Le rapport Karski

Un document exceptionnel : l’entretien inédit accordé en 1978 à Claude Lanzmann par le résistant polonais Jan Karski, qui avait alerté les Alliés sur les atrocités perpétrées contre les Juifs.

Marc-André Charguéraud : son analyse de la Rafle du Vel d’Hiv

En septembre 1942 et en juillet 1943, Laval refuse de coopérer et des rafles massives sont annulées par les Allemands.

Marc-André Charguéraud : Un historien protestant de la Shoah.

Historien, spécialiste de l’histoire des victimes de la Shoah, il porte un regard différent des historiens "classiques", de plus le regard d’un protestant qui a participé aux sauvetage de juifs au Chambon-sur-Lignon.

Marc-André Charguéraud publie des articles mensuels sur son blog La Shoah revisitée.

Pascal de Pury : Les sept Justes du temple d’Aix

À l’occasion du Yom Hashoah 2014, l’amitié judéo-chrétienne d’Aix-en-Provence était invitée à faire mémoire des 7 justes du temple d’Aix.

Comme le rappelait le conférencier Pascal de Pury, lui-même fils du pasteur Roland de Pury et de sa femme Jacqueline, l’écho de la voix de ceux qui ont péri ne doit pas faiblir, « c’est nous maintenant qui ne devons ni oublier ni nous taire »…

A lire ci-dessous le texte complet de l’intervention de Pascal de Pury

Serge Klarsfeld publie un nouveau Mémorial de la déportation des Juifs de France

Serge Klarsfeld publie un nouveau "Mémorial de la déportation des Juifs de France", un travail "colossal" de quinze années qui rassemble les familles, souvent déportées séparément, et dresse le bilan "le plus précis possible" de cette immense tragédie humaine.

Statut des Juifs de 1940 : découverte du texte original annoté et durci par Pétain

Le document a été remis au Mémorial de la Shoah à Paris par un donateur anonyme, et devrait être exposé.

Voyage de mémoire en Pologne

A l’invitation du CRIF, Bruno Charmet, directeur de l’Amitié Judéo-Chrétienne de France, a participé au voyage annuel en Pologne de l’association « Mémoire et vigilance des lycéens » que président Arlette et Charles Testyler, organisé avec le soutien du CRIF, qui s’est déroulé du 17 au 20 janvier 2011.

Yom HaShoah 2011, 1er et 2 mai 2011

La date du 27 Nissan Yom HaShoah (le jour de la Shoah) a été retenue par l’État d’Israël pour la commémoration des victimes de la Shoah et des héros de la Résistance juive pendant la Seconde Guerre mondiale , cette année le 2 mai 2011 donc à partir du 1er mai au soir.

De nombreuses commémorations sont organisées à cette occasion dans toutes les villes de France les 1er et 2 mai 2011, dans les synagogues ainsi que la lecture en continue des noms des déportés de France, à l’initiative du Mouvement juif libéral de France (MJLF).

Yom HaShoah 2012, 19 avril 2012

La date du 27 Nissan Yom HaShoah (le jour de la Shoah) a été retenue par l’État d’Israël pour la commémoration des victimes de la Shoah et des héros de la Résistance juive pendant la Seconde Guerre mondiale , cette année le 19 avril 2012 donc à partir du 18 avril au soir.

De nombreuses commémorations sont organisées à cette occasion dans toutes les villes de France le 19 avril 2012, dans les synagogues ainsi que la lecture en continue des noms des déportés de France, à l’initiative du Mouvement juif libéral de France (MJLF), avec la participation de l’AJCF dans de nombreuses villes dont Paris, Lyon ... .

Yom HaShoah 2013, lundi 8 avril 2013

La date du 27 Nissan a été retenue par l’État d’Israël pour la commémoration des victimes de la Shoah et des héros de la Résistance juive pendant la Seconde Guerre mondiale, Yom HaShoah (le jour de la Shoah), cette année le lundi 8 avril 2013 donc à partir du 7 avril au soir.

De nombreuses commémorations sont organisées à cette occasion dans toutes les villes de France le lundi 8 avril 2013, dans les synagogues ainsi que la lecture en continue des noms des déportés de France, à l’initiative initiale du Mouvement juif libéral de France (MJLF), avec la participation de l’AJCF dans de nombreuses villes dont Paris, Lyon ... .

Yom HaShoah 2014, dimanche 27 avril 2014

La date du 27 Nissan a été retenue par l’État d’Israël (Par le parlement le 12 avril 1951) pour la commémoration des victimes de la Shoah et des héros de la Résistance juive pendant la Seconde Guerre mondiale et jour de commémoration du soulèvement du ghetto de Varsovie (19 avril 1943).

Cette année, Yom HaShoah (le jour de la Shoah) sera célébré le dimanche 27 avril 2014.

12 février 2015 : Autour du livre d’ Eva Heymam : « J’ai vécu si peu »

Conférence de l’historien Carol IANCU le jeudi 12 février 2015 à l’Amitié judéo- chrétienne de Paris- Ouest

La shoah en Roumanie et en Hongrie

Autour du livre d’Eva Heymam : « J’ai vécu si peu »- Journal du ghetto D’oradéa

19 avril 1943 : Le soulèvement du ghetto de Varsovie

Il y a 71 ans : le ghetto de Varsovie résistait à la déportation.

Des Commémorations du soulèvement du ghetto de Varsovie auront lieu dans différents lieux en France (voir quelques liens en bas du texte)

27 janvier 2011 , 66è anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau

n’oublions pas !

Mise à jour 27 janvier 2011 (voir à la fin : Serge et Beate Klarsfeld - Guerilleros de la mémoire)

Le 27 janvier a été désigné par l’ONU comme Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah. Cette date correspond à l’anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau par les troupes de l’URSS le 27 janvier 1945, plus précisément à l’arrivée de l’armée soviétique dans ce qu’il restait des camps abandonnés par les allemands, avec "quelques" prisonniers malades restant, les autres ayant été évacués.
Malgré tous les propos négationnistes du monde, tous condamnables, la Shoah, les camps avec leurs chambres à gaz, fours crématoires et 6 millions de morts, ainsi que la Shoah par balles avec des millions de morts également ont bien existé.

27 janvier 2012 , 67è anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau : n’oublions pas !

Le 27 janvier a été désigné par l’ONU comme Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah. Cette date correspond à l’anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau par les troupes de l’URSS le 27 janvier 1945, plus précisément à l’arrivée de l’armée soviétique dans ce qu’il restait des camps abandonnés par les allemands, avec "quelques" prisonniers malades restant, les autres ayant été évacués.
Malgré tous les propos négationnistes du monde, tous condamnables, la Shoah, les camps avec leurs chambres à gaz, fours crématoires et 6 millions de morts, ainsi que la Shoah par balles avec des millions de morts également ont bien existé.

Cérémonies du souvenir, expositions, projections et rencontres marquent ce triste anniversaire, 70 ans après la conférence de Wannsee.

Mise à jour 27 01 2012 : le message vidéo du grand rabbin d’Angleterre Lord Sacks

27 janvier 2013 , 68è anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau : n’oublions pas !

Le 27 janvier a été désigné par l’ONU comme Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah. Cette date correspond à l’anniversaire de la découverte par les troupes soviétiques des camps d’Auschwitz-Birkenau par les troupes de l’URSS le 27 janvier 1945, plus précisément à l’arrivée de l’armée soviétique dans ce qu’il restait des camps abandonnés par les allemands, avec "quelques" prisonniers malades restant, les autres ayant été évacués lors des marches de la mort.
Malgré tous les propos négationnistes du monde, tous condamnables, la Shoah, les camps avec leurs chambres à gaz, fours crématoires et 6 millions de morts, ainsi que la Shoah par balles avec des millions de morts également ont bien existé.

Cérémonies du souvenir, expositions, projections et rencontres marquent ce triste anniversaire, pour qu’on n’oublie pas.

27 janvier 2014 , 69è anniversaire de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau : n’oublions pas !

En ces temps difficiles où l’antisémitisme est trop présent, reprenons à notre compte le cri dans déportés à leur retour : Plus jamais ça !

Le 27 janvier a été désigné par l’ONU comme Journée internationale à la mémoire des victimes de la Shoah. Cette date correspond à l’anniversaire de la découverte par les troupes soviétiques des camps d’Auschwitz-Birkenau par les troupes de l’URSS le 27 janvier 1945, plus précisément à l’arrivée de l’armée soviétique dans ce qu’il restait des camps abandonnés par les allemands, avec "quelques" prisonniers malades restant, les autres ayant été évacués lors des marches de la mort.
Malgré tous les propos négationnistes du monde, tous condamnables, la Shoah, les camps avec leurs chambres à gaz, fours crématoires et 6 millions de morts, ainsi que la Shoah par balles avec des millions de morts également ont bien existé.

Cérémonies du souvenir, expositions, projections et rencontres marquent ce triste anniversaire, pour qu’on n’oublie pas.

27 mars 2012 : 70 ans après le départ du convoi n°1 de France vers Auschwitz

N’oublions pas ...

Le 27 mars 1942, le premier convoi de déportés juifs quitte la France (le Camp de Royallieu à Compiègne, image) pour Auschwitz, 42 convois suivront en 1942, 42 000 Juifs seront déportés de France au cours de l’année 1942.

30 septembre 1997 - La déclaration de repentance des évêques de France

Le 30 septembre 1997 à Drancy, les évêques de France, évoquant la Shoah, faisaient repentance, reconnaissant officiellement et publiquement que "devant l’ampleur du drame et le caractère inouï du crime, trop de pasteurs de l’Église ont, par leur silence, offensé l’Église elle-même et sa mission. Aujourd’hui, nous confessons que ce silence fut une faute. (…) Nous confessons cette faute. Nous implorons le pardon de Dieu et demandons au peuple juif d’entendre cette parole de repentance".

Les discours du 19 juillet 2009

Après la cérémonie dans le cadre de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France

65e anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau : et après ?

Une centaine d’anciens prisonniers ont participé ce mercredi 27 janvier 2010 à Auschwitz au 65e anniversaire de la libération d’Auschwitz-Birkenau. Dans quelques années, les derniers témoins de l’Holocauste auront disparu. Sans eux, quelle mémoire en garderons-nous ? Il y a cinq ans, ils étaient plus de deux mille...

68è anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv

Dans le cadre de la Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d’hommage aux Justes de France, une cérémonie se tiendra dimanche 18 juillet 2010 à 9h30 au monument commémoratif de la rafle du Vél’ d’hiv’ à Paris. D’autres commémorations sont également organisées partout en France.

Les 16 et 17 juillet 1942, 1129 hommes, 2916 femmes et 4115 enfants ont été arrêtés par la police française et enfermés dans l’enceinte sportive du Vélodrome d’hiver.